Des membres de la famille Ben Ali arrivent au Canada

MONTREAL (AFP) - Des membres de la famille de Zine El Abidine Ben Ali sont arrivés vendredi à Montréal, a-t-on appris samedi de source gouvernementale à Ottawa, alors que le Canada a indiqué officiellement que les proches de l'ancien président tunisien "n'étaient pas les bienvenus".

Le président Ben Ali et sa femme Leïla, le 11 octobre 2009, près de Tunis (© - Fethi Belaid)
La source gouvernementale a confirmé à l'AFP, sans entrer dans les détails, une information donnée par le Journal de Québec sur son site internet.

Selon ce dernier, un des frères de la femme de Ben Ali, son épouse, leurs deux enfants et leur gouvernante ont atterri vendredi matin, à bord d?un jet privé, à l'aéroport international de Montréal-Trudeau.

Interrogé par l'AFP, le ministère de la Citoyenneté et de l'Immigration a déclaré que "M. Ben Ali, les membres destitués de l'ancien régime tunisien et leurs proches n'étaient pas les bienvenus au Canada".

"En raison de la législation sur la protection de la vie privée, je ne peux pas commenter un cas en particulier", a ajouté un porte-parole du ministère, Douglas Kellam, dans un courriel.

Il a rappelé que les Tunisiens arrivant au Canada doivent avoir un visa valide et qu'un tel visa n'est accordé que si l'agent canadien est convaincu que son titulaire quittera le pays à son expiration.

"Etant donné que les membres de l?ancien régime tunisien ne peuvent pas retourner en Tunisie, cela serait difficile", a souligné le porte-parole.

Le Journal de Québec n'a pas été en mesure de donner l'identité exacte de la famille, l'épouse de Ben Ali, Leila Trabelsi, ayant plusieurs frères.

Les voyageurs se seraient arrêtés dans un hôtel de l?ouest de Montréal.

Le gendre du président déchu, l'homme d'affaires Mohamed Sakhr el-Materi, avait acheté il y a deux ans à Montréal une villa cossue dans le quartier huppé de Westmount. Selon une enquête de l'AFP sur place, la maison est actuellement inhabitée et partiellement en travaux. Selon des médias canadiens, il aurait revendu cette demeure il y a huit mois, mais la transaction n'aurait pas encore été enregistrée.

M. Ben Ali s'est réfugié en Arabie Saoudite. Plusieurs pays européens ont gelé ses avoirs et ceux de sa famille, qui s'était fortement enrichie sous sa présidence.