Maroc

Portail Maroc

La Pologne lance la construction de son musée de l'histoire des juifs Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Art / Culture Monde » Art / Culture
La Pologne lance la construction de son musée de l'histoire des juifs
VARSOVIE (AFP) - La première pierre d'un ambitieux musée de l'histoire des juifs de Pologne a été posée mardi à Varsovie, qui était avant l'Holocauste de la Seconde Guerre mondiale la première ville juive d'Europe.
Lors d'une cérémonie officielle, le président polonais Lech Kaczynski a signé un acte de création de ce musée qui doit retracer près d'un millénaire de la présence des juifs en Pologne.

"Durant 900 ans, nos histoires se sont entremêlées. Il y avait des périodes meilleures et moins bonnes. Mais l'histoire des juifs polonais fait partie de l'histoire de mon pays, de ma nation. C'est une histoire qui nécessite d'être commémorée", a déclaré le président.


L'emplacement du musée est d'autant plus justifié que "Varsovie fut la première ville juive d'Europe" avant l'Holocauste de la Seconde Guerre mondiale, a souligné le président.

En 1939, il y avait environ 3,3 millions de juifs en Pologne dont 400.000 à Varsovie. La communauté juive représentait 10% de la population polonaise et le tiers de celle de la capitale.

Le musée sera construit au coeur de l'ancien ghetto de Varsovie, face au monument érigé en souvenir des héros de l'insurrection de 1943.

Plutôt que de se faire tuer sans résistance, quelques centaines de jeunes juifs, ont attaqué les nazis avec des armes de fortune et ont opposé une résistance acharnée à la stupéfaction des SS. Après leur écrasement, le quartier du ghetto, où avaient été enfermés près de 590.000 juifs au début de la guerre, fut totalement rasé par les nazis.

De nombreuses personnalités ont participé à la cérémonie, comme le grand rabbin de Tel Aviv Meir Lau et le grand rabbin de Pologne Michael Schudrich ainsi que l'ancien président allemand Richard von Weizsäcker.

La construction du musée devrait commencer au début de l'année prochaine et durer deux ans. Le musée, qui ambitionne d'être l'un des trois grands musées juifs du monde, aux côtés du Yad Vashem de Jérusalem et du Memorial de l'Holocauste de Washington, pourrait être ouvert à la fin 2009.

Le projet est financé par des donateurs privés, des fondations allemandes, ainsi que par le gouvernement polonais, la ville de Varsovie et l'Union européenne. Le coût de la construction est estimé à 25 millions d'euros.

Selon le directeur du musée, Jerzy Halbersztadt, quelque 12 millions d'euros ont déjà été recoltés à l'étranger. La ville de Varsovie et l'Etat polonais doivent financer le reste.

Le musée, d'une surface totale de 18.000 mètres carrés, abritera une exposition permanente interactive retraçant sur huit salles thématiques, l'histoire des juifs sur les terres polonaises.

Les visiteurs découvriront d'abord l'arrivée en Pologne des juifs chassés de France, de Rhénanie puis d'Espagne et le développement d'une présence florissante jusque dans l'entre deux-guerres. Les dernières salles seront consacrées à l'Holocauste et à la période de l'après-guerre.

"Ce sera un musée de la vie qui servira au dialogue et à l'avenir", a souligné Jerzy Halbersztadt qui espère qu'un demi-million de personnes visitera chaque année le nouvel établissement.

La création de ce musée à Varsovie est "un succès tardif, car le musée d'un peuple qui a vecu sur cette terre neuf siècles aurait dû être créé avant", a encore estimé le président polonais.

"Mieux vaut tard que jamais", a lancé, quant à lui, le grand rabbin de Tel Aviv Meir Lau, lui-même né en Pologne.

"J'espère que ce musée transmettra l'héritage des juifs polonais aux générations futures. C'est une dette que nous avons envers nos ancêtres", a-t-il lancé.

Publié le: 26/06/2007 à 13:20:31 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La voix du chancelier Bismarck découverte sur un...

» "Sur la planche": l'énergie brute des "filles...

» Le musée Toulouse-Lautrec d'Albi, transformé, rouvrira...

» L'un des premiers opéras payants, "Egisto", pour la...

» Avec "Elles", Juliette Binoche s'expose et se dévoile

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Culture

» Ministère de la Communication

» UNESCO Maroc

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2021 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz