L'UE veut encourager le libre-échange pour relancer la croissance

BRUXELLES (AFP) - Les dirigeants européens, réunis en sommet lundi à Bruxelles, souhaitent encourager les initiatives "visant à lever les barrières commerciales" dans le but de relancer la croissance en Europe.

Le président français Nicolas Sarkozy (G) et le Premier ministre italien Mario Monti, le 30 janvier 2012 à Bruxelles (© - Eric Feferberg)
"Nous encouragerons les initiatives multilatérales et bilatérales visant à lever les barrières commerciales et à améliorer l'accès au marché pour les exportateurs et les investisseurs européens", ont affirmé les chefs d'Etat et de gouvernement européens, à l'exception du Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, dans une déclaration conjointe.

"2012 devrait être une année décisive pour progresser sur la question des accords commerciaux avec nos principaux partenaires", ont affirmé les dirigeants européens.

"Toutes les solutions envisageables" doivent être examinées "pour doper les échanges et les investissements entre l'UE et les Etats-Unis", ont-ils notamment souligné.

Les dirigeants européens semblent ainsi faire leur la proposition du Premier ministre britannique David Cameron, qui avait plaidé, jeudi, devant le Forum économique mondial de Davos (Suisse), pour éviter des "barrières inutiles au commerce et aux services et à sabrer dans le nombre de professions réglementées en Europe".

L'Europe doit être "plus audacieuse" pour relancer son économie, en explorant par exemple la possibilité d'accords de libre-échange avec les Etats-Unis ou l'Afrique, avait estimé M. Cameron en appelant à une nouvelle approche du commerce mondial, y compris par des accords forgés par une "coalition de la volonté" au sein de l'Europe des 27.

L'Union devrait également se pencher sur "les options d'un accord entre l'UE et les Etats-Unis" qui auraient "un impact plus fort que tous les autres accords réunis", avait-il dit.