Sarkozy prêt à un plan de relance des arts, la profession s'en réjouit

PARIS (AFP) - Le président Nicolas Sarkozy s'est dit "ouvert à l'idée d'un plan de relance des arts et de la culture", à l'issue d'un entretien avec les professionnels du spectacle vivant, jugé mardi "prometteur" par la principale fédération d'employeurs du secteur.

Les membres d'une délégation de professionnels du spectacle vivant quittent l'Elysée le 23 mars 2009 à Paris (© AFP - Gérard Cerles)
Le chef de l'Etat a reçu lundi une délégation composée de représentants de six organisations d'employeurs (Feps, Acid, Synavi, Snes et Syndeac) et de salariés (CGT-spectacle) du spectacle, inquiets du sort de leur secteur dans un contexte de crise économique.

Dans un communiqué, l'Elysée a indiqué que le président Sarkozy s'était "déclaré ouvert à l'idée d?un plan de relance des arts et de la culture, en insistant notamment sur la nécessité de mieux diffuser les oeuvres, dans les salles et les théâtres, dans les écoles, à travers les médias".

"Le président de la République a indiqué son intention de clore lui-même la deuxième phase des Entretiens de Valois lorsqu'elle s?achèvera", ajoute-t-on de même source.

Les Entretiens de Valois, lancés en février 2008 par la ministre de la Culture Christine Albanel pour préparer la réforme du spectacle vivant, sont entrés début mars dans une seconde phase, dite de négociation.

"Le président de la République nous a reçu durant plus d'une heure. Il s'est montré vraiment très à l'écoute", a déclaré à l'AFP le président de la Fédération des employeurs du spectacle vivant privé et public (Feps), Jean-Marc Bador, qui a jugé l'entretien "prometteur".

"Nous avons donc demandé en urgence un rendez-vous à la ministre de la Culture pour évoquer notamment la phase de négociations des Entretiens de Valois, que l'on veut conclure avant l'été", a ajouté Jean-Marc Bador.