Sahara occidental: pas d'échec des dernières discussions, selon Paris

PARIS (AFP) - La France estime que les discussions en fin de semaine dernière près de New York entre le Maroc et le Front Polisario n'ont pas été un échec et que les nouvelles rencontres programmées sont encourageantes, a déclaré lundi le ministère français des Affaires étrangères.

Des manifestants pour l'indépendance du Sahara occidental à Malaga le 4 décembre 2010 (© - Jorge Guerrero)
"Il n?y a pas lieu de parler d?échec" alors que les deux journées de rencontres vendredi et samedi dans la banlieue de New York ont débouché sur la perspective de nouveaux entretiens, a souligné lors d'un point-presse le porte-parole du ministère, Bernard Valero, interrogé sur l'absence d'avancée.

"Deux nouvelles sessions de pourparlers informels sont déjà programmées en janvier (21 et 22) et mars 2011, et les parties ont proposé des idées concrètes pour avancer. L?accélération du rythme des rencontres est un signe encourageant", a ajouté Bernard Valero.

"Les délégations ont confirmé par ailleurs la reprise du programme du HCR (Haut commissariat aux réfugiés) de visites familiales par voie aérienne. Elles prévoient également de rencontrer le Bureau du Haut Commissaire à Genève afin d?avancer vers le lancement des visites par voie terrestre", a précisé le porte-parole, en réaffirmant le soutien de la France à la médiation de l'ONU.

A l'issue des rencontres, l'émissaire de l'ONU dans la région, l'Américain Christopher Ross, avait affirmé que "chaque partie avait continué à rejeter la proposition de l'autre comme base unique des négociations à venir".

Ex-colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Front Polisario, soutenu notamment par l'Algérie, réclame un référendum d'autodétermination sous l'égide de l'ONU, qui donnerait aux Sahraouis le choix entre trois options: indépendance, autonomie sous souveraineté marocaine ou rattachement au Maroc. Le Maroc a promis une future autonomie mais refuse toute idée d'indépendance.