Saad Hariri confirme sa candidature au poste de Premier ministre au Liban

BEYROUTH (AFP) - Le Premier ministre en exercice du Liban, Saad Hariri, a confirmé jeudi soir lors d'un discours à la nation sa candidature au poste de Premier ministre "en dépit des intimidations" du Hezbollah chiite.

Le Premier ministre en exercice du Liban, Saad Hariri, à la télé libanaise, le 20 janvier 2011 à Beyrouth. (© - Joseph Eid)
"Il y a un processus constitutionnel dont nous accepterons le résultat, quel qu'il soit, en dépit des intimidations dans la rue ou ailleurs", a annoncé d'un air grave M. Hariri lors d'un discours retransmis en direct à la télévision.

"Nous participerons aux consultations parlementaires avec le président de la République lundi et je reste engagé à me porter candidat, conformément à la décision de mon groupe parlementaire", a-t-il ajouté.

Il a accusé le Hezbollah et ses alliés, sans les nommer, de vouloir le "faire sortir de l'échiquier politique" et de l'"assassiner politiquement".

Le Liban est divisé depuis des mois sur le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) chargé de trouver et de juger les responsables de l'assassinat en 2005 de l'ancien Premier ministre sunnite Rafic Hariri, père de Saad.

Le Hezbollah, puissant mouvement armé chiite qui s'attend à être mis en cause par le TSL, a retiré le 12 janvier ses ministres du gouvernement de Saad Hariri, provoquant sa chute, après avoir fait pression sans succès sur celui-ci pour qu'il désavoue le TSL.