Le roi Juan Carlos inaugurera l'année Russie-Espagne à Saint-Pétersbourg

MOSCOU (AFP) - Le roi Juan Carlos et la reine Sofia vont inaugurer en février à Saint-Pétersbourg l'année croisée Russie-Espagne qui sera marquée par des visites des dirigeants des deux pays afin de relancer la coopération économique bilatérale, ont annoncé lundi les organisateurs.

Le roi Juan Carlos et son épouse, la reine Sofia, lors d'un dîner officiel en Espagne en août 2009 (© - Jaime Reina)
Le roi et la reine d'Espagne assisteront le 25 février à l'ouverture de l'exposition d'oeuvres du musée du Prado à l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, "la première des 350 manifestations dans le cadre de cette année", a déclaré le vice-Premier ministre russe Alexandre Joukov au cours d'une rencontre avec la chef de la diplomatie espagnole Trinidad Jimenez.

Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero sera quant à lui l'"invité d'honneur" du forum économique annuel international à Saint-Pétersbourg (nord-ouest) en juin, a précisé M. Joukov.

Selon lui, la Russie oeuvre pour organiser un match de football amical entre les deux équipes nationales pendant le forum, selon M. Joukov.

"Nous avons de bonnes relations politiques mais le niveau de nos relations économiques et commerciales est bas", a regretté Mme Jimenez.

L'année croisée "doit donner un coup de pouce aux relations économiques entre les deux pays" qui "sont en train de sortir de la crise économique", a déclaré M. Joukov au cours d'une conférence de presse.

"La Russie est particulièrement intéressée dans les hautes technologies espagnoles, les trains à grande vitesse et la conservation de l'énergie", a souligné M. Joukov.

Elle souhaite également s'inspirer de l'expérience espagnole dans la construction des infrastructures sportives, la Russie ayant été choisie en novembre comme pays hôte du Mondial de football de 2018.

Mme Jimenez a de son côté précisé que le président russe Dmitri Medvedev serait à Madrid le 5 décembre pour clôturer l'année croisée avec une soirée de gala au théâtre Royal de Madrid avec des stars des théâtres russes Bolchoï et Mariïnski.

Le Premier ministre Vladimir Poutine est attendu en mai, selon la ministre espagnole.

L'année croisée intervient après des expulsions réciproques de diplomates en décembre pour "activités incompatibles avec leur statut", une formulation faisant généralement référence à l'espionnage.