Risque accru de crise cardiaque avec un médicament contre le diabète

WASHINGTON (AFP) - Des chercheurs américains ont constaté un lien entre un médicament contre le diabète du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) et un risque accru de crise cardiaque, selon une étude publiée lundi.

Un flacon du médicament contre le diabète Avandia du laboratoire GlaxoSmithKline (© AFP/Getty Images/Archives - Justin Sullivan)
Le rosiglitazone, commercialisé sous le nom d'Avandia depuis 1999, est utilisé pour traiter des diabètes de type 2, la forme la plus répandue de cette maladie, souvent liée à l'obésité.

Selon l'étude publiée dans le New England Journal of Medicine, Avandia "est associé à une augmentation significative du risque d'infarctus du myocarde et à une augmentation du risque de mort due à des causes cardiovasculaires".

Les chercheurs ont tiré cette conclusion après avoir analysé les résultats de dizaines d'études concernant ce médicament.

Les auteurs de l'étude conseillent aux patients et aux médecins de tenir compte de ce risque lié à la prise de ce médicament.

A la suite de la publication de cette étude, l'administration fédérale américaine des médicaments, la FDA, a diffusé lundi une alerte appelant les personnes prenant de l'Avandia, "notamment celles qui sont connues pour avoir des problèmes cardiaques ou des risques de crise cardiaque" à parler avec leur médecin des risques évoqués dans l'étude.

La FDA a toutefois relativisé l'étude publiée dans le New England Journal of Medicine, soulignant que d'autres données issues d'essais cliniques à long terme conduisent à des conclusions contradictoires sur les risques éventuels liés à ce médicament.

La FDA affirme continuer à examiner toutes les données à sa disposition avant de tirer une conclusion définitive. En attendant, elle n'a pas jugé nécessaire de demander à GlaxoSmithKline de retirer son médicament.

GlaxoSmithKline a de son côté rejeté les conclusions de l'étude, affirmant qu'elles "sont basées sur des données incomplètes et une méthodologie dont l'auteur admet les limites importantes".

Selon le laboratoire, l'Avandia est un médicament sûr "quand il est utilisé de manière appropriée". "Nous pensons que ses avantages significatifs continuent à l'emporter sur de quelconques risques liés à ce traitement", ajoute la compagnie.