Patinage: Joubert préfère être battu par des champions qui font des quadruples sauts

LOS ANGELES (AFP) - Le Français Brian Joubert, traité de "mauvais perdant" par le Canadien Patrick Chan pour ses critiques après son échec aux Mondiaux-2008, a confirmé qu'il préférerait être battu par des champions qui effectuent des quadruples sauts.

Le Français Brian Joubert à l'entraînement le 24 mars 2009, aux Mondiaux de Los Angeles (© AFP - Mark Ralston)
"Je ne comprends pas pourquoi il (Chan) a dit cela, a réagi Joubert après un entraînement mardi en vue du programme court des Mondiaux-2009 prévu mercredi. C'est sûr que j'étais déçu de voir un champion du monde sans quadruple saut. Comme les autres patineurs, je déteste perdre, mais je préfère quand même être battu par quelqu'un qui a tenté un quad."

Dans le journal Edmonton Sun de lundi, Patrick Chan a affirmé que "ce n'était pas très sport" de la part de Joubert d'avoir critiqué Jeffrey Buttle, champion du monde 2008 canadien.

"C'était un peu décevant de sa part, maintenant je sais qu'il est un peu mauvais perdant. Il ne cesse de se plaindre du fait que les autres patineurs ne tentent pas le quad. Il n'a que ça à la bouche et je sais que c'est juste une excuse. C'est sa personnalité, il est comme ça et je n'aime pas ça", a expliqué Chan.

Joubert avait perdu le titre au profit de Buttle à Göteborg, en Suède, mais mardi le Français a réitéré sa préférence pour des champions osant faire les quadruples sauts: "Je respecte les autres patineurs. Patrick Chan et les autres peuvent dire ce qu'ils veulent. Je m'en moque. Mais je sais aussi que les Français sont d'accord avec moi, pas les Canadiens. Tant pis pour eux."

"Les jeunes patineurs ne veulent pas tenter le quadruple saut. Ils disent qu'ils n'en ont pas besoin", a encore dit Joubert en notant la diminution du nombre de concurrents réalisant un quadruple depuis l'instauration du nouveau barème de notation instauré par la Fédération internationale il y a cinq ans.

"Quand je disputais mes premiers Mondiaux en 2002, il y avait peut-être 15 patineurs à faire des quadruples dans le programme court. On voit maintenant la différence. Je sais que le patinage n'est pas réduit aux sauts mais ils apportent plus de plaisir au public. Et je pense que les quadruples devraient rapporter 12 points" (contre 9,8 depuis la réforme), a conclu le Français.