Les opportunités de l'Offshoring des technologies de l'information au Maroc, thème d'une conférence de l'AMPA à San Francisco

WASHINGTON (MAP) - Les opportunités de l'offshoring en matière de technologie de l'information au Maroc et les défis de la concurrence globale, ont constitué le thème d'une rencontre organisée, dernièrement, à San Francisco (Californie) avec la participation des représentants de sociétés spécialisées dans le domaine des technologies de la communication.

Initiée par l'Association des Professionnels marocains en Amérique (AMPA), cette manifestation a permis aux intervenants de partager leurs expériences en offshoring au Maroc et d'inciter les sociétés américaines opérant dans le domaine des technologies de l'information à délocaliser leurs activités au Royaume et à tirer profit des opportunités et avantages qu'offre l'Accord de Libre-échange (ALE), conclu entre le Maroc et les Etats-Unis.

L'offshoring est considéré comme un facteur de compétitivité au Maroc alors que le pays s'intègre progressivement dans l'économie de la globalisation, indique un communiqué de l'AMPA.

Lors de cette rencontre, Marc Onetto, ancien cadre administratif de Solectron, General Electric et Exxon qui a traité des facteurs dont les sociétés américaines tiennent en ligne de compte pour sélectionner un partenaire en matière d'offshoring.

Pour sa part, Jamal Benhamou, directeur de la Fédération Marocaine des Technologies de l'Information, Télécommunication et Offshoring (APEBI), a présenté les atouts du Maroc en tant que première destination de l'offshoring.

Quant à Ali Mouline, membre d'AMPA, et Mark Miles, de SlientClick.com, qui ont établi des affaires de technologies de l'information au Maroc qu'ils gèrent à partir des USA, ont qualifié de ""positive"" leur expérience et invité les administrateurs de sociétés à délocaliser leurs officines au Maroc.

La rencontre, qui a connu un grand succès, a été marquée par la participation des professionnels maroco- américains de plusieurs régions des Etats-Unis, en plus des responsables exécutifs de Silicon Valley.

Walid Touijri, de Sprint Telecommunications a exalté le ""succès total"" de l'événement et ""l'excellent travail"" des organisateurs.

Le président d'AMPA , Khalil Jai Hokimi, gratifié à l'occasion d'un prix pour son action et dévouement, a saisi cette opportunité pour évoquer les activités déployées et le programme tracé par l'association, ONG à but non lucratif, qui compte désormais 140 adhérents repartis sur 17 Etats d'Amérique.

L'AMPA a pour principal objectif de promouvoir les échanges d'idées et d'expériences entre les professionnels marocains, connus et estimés pour leur dynamisme et leur succès en carrière et en affaires aux USA.