Merkel écarte l'idée d'élections anticipées

BERLIN (REUTERS) - La chancelière allemande, Angela Merkel, s'est dit persuadée mercredi que sa coalition avec les sociaux-démocrates tiendrait jusqu'au terme de l'actuelle législature, en 2009. ""Je m'attends pleinement à ce que la coalition travaille jusqu'en 2009. Nous ne réfléchissons pas à des élections anticipées"", a-t-elle dit au quotidien Bild.

La démission, la semaine dernier, du vice-chancelier Franz MÜntefering, dirigeant du SPD, a suscité de nombreux commentaires sur la possibilité d'une crise prolongée au sein de la Grande coalition mise en place entre les chrétiens démocrates et les sociaux-démocrates.

MÜntefering a renoncé à ses fonctions gouvernementales pour, a-t-il dit, s'occuper de sa femme malade.

Merkel rejette par ailleurs les accusations sur les lenteurs des réformes annoncées. Certains économistes et analystes estiment que la chancelière fédérale ne changera plus grand chose dans la deuxième moitié de son mandat.

""Je veux prendre au sérieux le mandat qui nous a été donné par les électeurs et introduire des politiques pragmatiques pour nos concitoyens"", dit-elle.