Maroc: mort d'Abraham Serfaty, opposant à Hassan II

RABAT (AFP) - Abraham Serfaty, ancien opposant marocain au régime du roi Hassan II, est décédé jeudi dans une clinique de Marrakech (sud du Maroc), à l'âge de 84 ans, a déclaré son épouse à l'AFP.

Abraham Serfaty, le 21 septembre 2000 à Rabat (© AFP/Archives - Abdelhak Senna)
"Abraham (Serfaty) est décédé ce matin (jeudi) dans une clinique de Marrakech à l'âge de 84 ans", a indiqué Christine-Daure Serfaty, son épouse.

Ancien membre du parti communiste marocain puis du groupuscule marxiste-léniniste Ila-al-Amam (en avant), Abraham Serfaty a passé près de 17 ans (de 1974 à 1991) en prison au Maroc.

"Il sera enterré après demain (samedi) au cimetère juif de Casablanca, près de ses parents", a-t-elle ajouté.

Descendant de Juifs chassés d'Espagne en 1492, Abraham Serfaty souffrait "d'une maladie pulmonaire et avait des problèmes de mémoire", a précisé Mme Serfaty.

Après avoir quitté la prison au Maroc, en 1991, il s'était exilé à Paris pendant huit ans.

Autorisé à rentrer au Maroc en septembre 1999 par Mohammed VI aussitôt après son accession au trône, cet ingénieur qui fut l'un des promoteurs de la politique minière du Maroc indépendant, blâmait aussi les partis politiques pour les lenteurs dans le processus démocratique.