M. Jettou enregistre avec satisfaction les grandes réalisations en matière de généralisation des TIC

RABAT (MAP) - Le Premier ministre, M. Driss Jettou, a enregistré avec satisfaction les grandes avancées réalisées par le Maroc en matière de généralisation de l'usage des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Ces avancées sont consécutives au développement spectaculaire de la téléphonie mobile et à l'accroissement considérable du nombre d'internautes qui a atteint plus de 4 millions cette année, contre seulement 1 million en 2003, a souligné, mercredi à Rabat, M. Jettou à l'ouverture de la deuxième édition du forum national de l'administration numérique " E-forum 2006".

Selon le premier ministre, ces résultats sont également le fruit d'une politique volontariste qui, grâce à la libéralisation du secteur des télécommunications, a permis d'améliorer la qualité de l'offre et de ramener les coûts à des niveaux de plus en plus accessibles.

M. Jettou a, par ailleurs, indiqué que le chantier de l'administration électronique est un des axes majeurs de la stratégie "E-Maroc 2010", initiée par le gouvernement pour le développement du secteur des TIC.

Cette stratégie, note-t-il, vise à réduire la fracture numérique en généralisant progressivement l'accès aux nouvelles technologies de l'information à de larges franges de la population marocaine, à promouvoir et développer à cet effet un contenu numérique adapté et à mettre en place une véritable industrie nationale des technologies de l'information permettant un meilleur positionnement du royaume sur l'échelle internationale.

A cet égard, M. Jettou a qualifié de capital le rôle de l'administration électronique, composante majeure de la stratégie E-Maroc, en matière de développement du contenu numérique et de fourniture des services en ligne.

Dans le même contexte, M. Jettou s'est dit convaincu que l'administration électronique représente un outil incontournable pour asseoir les bases d'un service public de qualité, offert dans les meilleures conditions d'efficacité, de transparence et de proximité.

" Notre ambition est de combattre toutes les formes de complexité et de lourdeur administratives préjudiciables au fonctionnement, comme à la crédibilité de notre administration", a dit M. Jettou.

"Administration que nous voudrions aujourd'hui moins pléthorique, axée sur une logique de résultats, soucieuse de l'optimisation de ses coûts, de ses choix budgétaires et surtout ouverture sur son environnement", poursuit-il.

D'autre part, M. Jettou a affirmé que la modernisation administrative et le développement de l'administration électronique constituent "aujourd'hui un facteur d'attractivité de l'investissement et de compétitivité économique, tant pour notre pays que pour les entreprises nationales".

Parallèlement à son impact sur l'économie, a-t-il ajouté, le programme "E-gov" vise à alléger les charges de fonctionnement de l'administration que permet le recours aux TIC, et à faciliter l'accès des citoyens aux services administratifs ainsi modernisés.

Pour le Premier ministre, le lancement du Portail national, avec ses deux composantes institutionnelle et administrative, témoigne de la volonté d'intégrer de plus encore la société de l'information et du savoir.

M. Jettou s'est réjoui de l'accélération du mouvement d'intégration des technologies de l'information et de la communication dans le secteur public, qui "ne fait plus de doute désormais, comme en témoigne le nombre de télé-services qui a triplé, passant de 50 services l'année dernière à près de 150 actuellement".

Cette dynamique a concerné plusieurs domaines, notamment les finances, la sûreté nationale et la gestion des ressources humaines et financière où d'importants projets sont lancés, a-t-il indiqué.

A ce propos, le premier ministre a cité le système d'imposition en ligne qui permet d'ores et déjà aux entreprises de procéder, de manière dématérialisée et sécurisée, à la déclaration et au paiement de leur TVA.

M. Jettou a aussi mentionné l'instauration prochaine de la carte d'identité nationale biométrique sécurisée, qui marquera une étape importante dans la simplification des procédures, " puisque cette nouvelle carte tiendra lieu, entre autres, d'extrait d'acte de naissance, de certificats de résidence, de vie et de nationalité".

La simplification des procédures administratives intimement liée au développement de l'administration électronique sont deux chantiers structurants de la modernisation des services publics, a-t-il conclu.

Ce forum de deux jours est organisé par les ministères de la modernisation des secteurs publics et des affaires économiques et générales, en partenariat avec la société Formatiscom et le forum européen de l'administration électronique.

Cette manifestation sera l'occasion pour les institutions et les entreprises nationales et internationales pour renforcer les relations de partenariat et échanger leurs expériences et leur savoir-faire dans le domaine de l'administration numérique. Les programmes nationaux d'administration numérique, les services au public et les solutions technologiques sont autant de thématiques qui seront au coeur des débats de cette importante manifestation.

Le "E-forum" mettra l'accent cette année sur le rôle central des technologies de l'information dans le développement d'une administration de proximité, à travers une offre de services en ligne, permettant à l'usager, citoyen et entreprise, un gain en termes de temps, de coût et de qualité des prestations.