Israël: Netanyahu avertit les Palestiniens de ne pas attendre "un autre gouvernement"

JERUSALEM (AFP) - Le nouveau cabinet israélien est "stable", a affirmé jeudi le Premier ministre Benjamin Netanyahu en avertissant les Palestiniens de ne pas compter sur un autre gouvernement pour reprendre les négociations de paix.

Le Premier ministre israélien Benjamiin Netanyahu, le 19 janvier 2011 à Jérusalem (© - GALI TIBBON)
"Le monde sait désormais que nous disposons d'un gouvernement stable (...) Cela va contraindre nos voisins palestiniens à penser à la manière de faire avancer le processus de paix sans attendre un autre gouvernement avec lequel ils obtiendraient de meilleures conditions", a déclaré M. Netanyahu à la radio publique.

"La nouvelle composition du gouvernement permet de renforcer sa stabilité. Il faut parler avec lui. Il est prêt à aller de l'avant dans le processus de paix", a assuré le Premier ministre.

M. Netanyahu a fait ces déclarations au lendemain de la prestation de serment de deux nouveaux membres du cabinet après la démission de trois ministres travaillistes, Binyamin Ben Eliezer (Industrie), Yitzhak Herzog (Affaires sociales) et Avishaï Braverman (Minorités).

Ce départ a été provoqué par la décision du ministre de la Défense Ehud Barak d'abandonner la tête du Parti travailliste, en entraînant avec lui quatre députés de cette formation, pour rester à son poste.

Menacé d'être chassé de la direction de son parti et d'être forcé de renoncer au portefeuille de la Défense, cet ancien chef d'état-major avait pris les devants en annonçant la création d'un nouveau parti "centriste, sioniste et démocratique", le parti de l'Indépendance.

Les négociations de paix directes entre Israéliens et Palestiniens, brièvement relancées le 2 septembre à Washington, sont bloquées depuis l'expiration fin septembre d'un moratoire sur la colonisation juive en Cisjordanie occupée.