Un avion du clan Ben Ali bloqué à l'aéroport de Genève

ZURICH (Suisse) (AFP) - Un avion appartenant à l'entourage du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali a été bloqué à l'aéroport de Genève, alors que la Suisse a décidé de geler les avoirs de l'ex-chef d'Etat et de son entourage, a affirmé samedi la presse helvétique.

Le président Ben Ali et sa femme Leïla, le 11 octobre 2009, près de Tunis (© - Fethi Belaid)
Un jet privé de type Falcon 900B, immatriculé TS-JSM, qui pourrait appartenir à un gendre de l'ancien président Ben Ali, Mohamed Sakhr el-Materi, est arrivé le 10 janvier à l'aéroport international de Genève Cointrin pour subir une inspection, a indiqué le quotidien Le Matin, citant le militant des droits de l'homme tunisien Jalel Matri.

L'Association des Tunisiens de Suisse, dont fait partie M. Matri, a entamé lundi des démarches auprès des autorités locales et fédérales pour faire bloquer l'appareil, a précisé le journal.

Le propriétaire du Falcon ne peut être clairement établi, mais le journal explique que l'avion est enregistré auprès de la société libanaise Princess private aviation dont M. el-Materi "détient des parts".

La Suisse, à l'instar de ses voisins, a décidé mercredi de geler les avoirs que le président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali pourrait détenir dans la Confédération.

Ces mesures de "coercition" décidées par Berne concernent les "avoirs et les ressources économiques appartenant ou sous contrôle des personnes physiques, entreprises et entités" appartenant à l'entourage du président tunisien déchu, selon le texte de l'ordonnance.

Le gel des avoirs concerne la famille Ben Ali, dont fait partie Mohamed Sakhr el-Materi, marié à l'une des filles de l'ex-chef d'Etat tunisien, Nesrine.

La décision des autorités helvétiques touche également les familles Trabelsi, el-Materi, Mabrouk, Chiboub, Abdallah, Jinani et Guiga, selon le document.