Arrestation du chef de la TV Hannibal pour "haute trahison" en Tunisie

TUNIS (AFP) - Larbi Nasra, propriétaire de la chaîne de télévision privée tunisienne Hannibal, a été arrêté sous l'accusation de "haute trahison et complot contre la sécurité de l'Etat" pour avoir voulu favoriser le retour du président déchu Ben Ali, a annoncé dimanche l'agence officielle TAP.

Des policiers tunisiens le 18 janvier 2011 à Tunis (© - Fred Dufour)
"Larbi Nasra oeuvrait par le biais de sa chaîne à faire avorter la révolution des jeunes, semer la désordre, inciter à la désobéissance et à la diffusion de fausses informations dans le but de créer un vide constitutionnel et de saboter la stabilité dans le pays et le pousser vers le chaos", selon une source autorisée citée par l'Agence tunisienne de presse.

Cette action était destinée, selon cette source, "à favoriser le retour de l'ancien dictateur Zine El Abidine Ben Ali", qui a fui le pays le 14 janvier pour se réfugier en Arabie Saoudite sous la pression d'une révolte populaire d'un mois sans précédent.