Forums Atlasvista Maroc :: VoIP en algérie Forums Atlasvista Maroc :: VoIP en algérie
Recherche avancée
Forums Atlasvista Maroc PhotosPhotos   FAQFAQ   RechercherRechercher   S'enregistrerS'enregistrer   ConnexionConnexion   Forums Maroc 
VoIP en algérie

 
Liens sponsorisés
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Accueil des Forums -> NTIC -> Internet, Réseaux et Sécurité
Voir le sujet précédent Envoyer ce sujet à un ami format imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
Brahim.5


J'px tenter d faire court
J'px tenter d faire court

Sexe: Sexe:Masculin
Age: 40
Zodiaque: Vierge
Signe Chinois: Bouc
Inscrit le: 17 Déc 2004
Messages: 969
Localisation: maroc

MessagePosté le: 02 Fév 2007, 10:42    Sujet du message: VoIP en algérie Répondre en citant

La téléphonie sur IP en Algérie: une leçon pour le Maroc

Depuis le mois d'avril 2005, l'ARPT (Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications) algérienne attribue des autorisations à des opérateurs privés pour commercialiser les services de voix sur IP (VoIP). Le marché de la VoIP en Algérie est un marché concurrentiel où n'importe quel opérateur peut demander une autorisation (et non une licence) et venir concurrencer les services de téléphonie de l'opérateur historique Algérie Telecom.

On pouvait lire sur le site itmag-dz.com
ceci:
Les trois premiers opérateurs qui en ont bénéficié sont l’EEPAD, qui, après avoir été leader comme fournisseur d’accès à Internet, signé un accord de partenariat avec Wanadoo et avoir introduit l’ADSL, a franchi une nouvelle étape dans la généralisation des nouvelles technologies, SLC Algérie et WebCom.
(...) Un décret paru à la fin de l’année 2004 détermine la redevance qu’il faut payer au titre des droits d’accès, évalués à 30 millions de dinars [environ 3.72 millions de dirhams].
En réalité, ils étaient quatreopérateurs à obtenirdes autorisations en avril 2005, le quatrième étant Last Net comme on peut le lire ici.
Une première conséquence en a été l'annonce d'une baisse des tarifs de l'opérateur historique.
Depuis, de nouveaux opérateurs ont commencé à exploiter la téléphonie sur IP. En juin 2006, ils étaient sept à exploiter la VoIP: les quatre cités plus haut, en plus d'Algérie Telecom, Consortium Algérien de Télécommunications (Lacom: joint-venture des égyptiens Telecom Egypt et Orascom) et ICOSNET.
La carte dzphone d'ICOSNET, qui exploite la VoIP, permet d'appeler vers les numéros fixes en Europe de l'Ouest (par ex: France, Espagne), aux USA, au Canada et en Asie, au tarif de 1dh/min.
L'offre la plus intéressante demeure celle de l'opérateur Eepad, qui propose depuis l'été 2006 une offre double play: ADSL 512kbps + VoIP. Son offre AssilaBox inclut, pour environ 310 dhs (à peu près le prix de l'ADSL 512kbps de Maroc Télécom), les services suivants: en plus de l'Internet ADSL Illimité 512kbps; appels illimités vers tous les numéros Assilabox; appels illimités vers la France (uniquement les lignes du FAI Neuf); autres appels se font aux tarifs TTC qu'on trouve ici, par ex: vers le fixe national 0.50dh/min, vers les portables 1.00dh/min, 1.50dh/min vers les autres fixes en France, l'Europe de l'Ouest et l'Amérique du Nord (USA et Canada)...Eepad compte maintenant 40 000 abonnés AssilaBox.
La VoIP a déjà boulversé le marché de la téléphonie dans les pays développés du fait des coûts d'exploitation très faibles, parfois même nuls.
La téléphonie et la télévision sont maintenant des produits annexes aux services d'accès Internet et sont offerts gratuitement (avec l'Internet haut débit) dans les pays où le marché des services Internet sont concurrentiels.
La forte concurrence fait baisser les tarifs et les rapproche des coûts d'exploitation.
À la différence du Maroc, l'Algérie a fait le choix judicieux d'ouvrir le marché de la VoIP, ce qui a permis d'arriver rapidement à des offres très compétitives.
Pendant ce temps, le Maroc, qu'on nous dit premier en Afrique dans les télécoms, va dans le sens inverse! L'ANRT a décidé de fermer officiellement le marché à toute concurrence et à n'autoriser que les trois opérateurs de téléphonie à exploiter la VoIP. Cette décision protège avant tout Maroc Télécom, mais aussi Méditel et Wana. L'ANRT qui se dit indépendante, mais dont les décisions importantes sont prises par le gouvernement, défend avant tout les intérêts des opérateurs et certaines de ses décisions affectent négativement et gravement le développement des NTIC au Maroc.
Pour la VoIP, l'ANRT est même allée plus loin en autorisant la promotion Phony de Maroc Télécom. Comme son nom l'indique si bien (phony: faux), cette offre est de la fausse téléphonie illimitée parce qu'elle utilise la téléphonie classique et non la VoIP. Cela implique qu'on est très loin des coûts compétitifs d'exploitation que permet la technologie depuis plusieurs années.
J'avais posé moi-même la question à la direction l'ANRT relativement à cette décision contre-productive.
Je vous laisse déguster la réponse de l'ANRT:
M. Drissi Bakhkhat:
Pourquoi, à l’ère de la VOIP, l’ANRT a-t-elle autorisé une offre comme "Phony"?
L'ANRT: Dans l’ère de la VOIP, les communications seront forfaitaires et moins chères par rapport aux téléphones classiques. Ainsi, en
lançant le service Phony, IAM se prépare à la concurrence à venir telle que la VOIP.
Une réponse qui fait honte! Maroc Télécom dispose déjà depuis plusieurs années des moyens techniques pour offrir la VoIP à tous ses abonnés, notamment ceux de l'ADSL.
Les routeurs du service TV sur ADSL supportent également la VoIP et Maroc Telecom n'a besoin que d'activer le service pour ses abonnés. L'ANRT ferme le marché, autorise Phony et ne fait rien pour imposer le lancement des offres VoIP au grand public par les opérateurs. L'ANRT devrait s'inspirer de l'expérience algérienne. Le résultat se passe de commentaire: à part l'Internet, les Marocains payent leurs communications fixes et mobiles beaucoup plus cher qu'en Algérie, ils payent généralement le double ou plus!
À propos de honte, Maroc Telecom (une filiale du groupe Vivendi) devrait
avoir honte de voir une autre filiale Vivendi (Neuf Cegetel) s'associer
à un opérateur algérien pour offrir la téléphonie gratuite entre la France
et l'Algérie, avant le Maroc.
C'est toute la politique des NTIC marocaine, notamment depuis 'avènement du gouvernement Jettou, qui fait honte à ce pays et qui freine sa croissance.

_________________
Think big, start small
سلام الله عليكم
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Accueil des Forums -> NTIC -> Internet, Réseaux et Sécurité Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1


 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous pouvez joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers
Syndication RSS des Forums Atlasvista Maroc  Version WAP des Forums Atlasvista Maroc  Forums réalisés avec phpBB
  A propos | Ajouter votre site | Publicité | Ajouter aux favoris | Page de démarrage | Conditions d'utilisation
© 2001- 2006 AtlasVista Maroc Hosted by: Heberjahiz