Forums Atlasvista Maroc :: Google va rendre anonymes les logs de connexion après 18 mois Forums Atlasvista Maroc :: Google va rendre anonymes les logs de connexion après 18 mois
Recherche avancée
Forums Atlasvista Maroc PhotosPhotos   FAQFAQ   RechercherRechercher   S'enregistrerS'enregistrer   ConnexionConnexion   Forums Maroc 
Google va rendre anonymes les logs de connexion après 18 mois

 
Liens sponsorisés
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Accueil des Forums -> NTIC -> Internet, Réseaux et Sécurité
Voir le sujet précédent Envoyer ce sujet à un ami format imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
djatomix


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Masculin
Age: 110
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Singe
Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 1106
Localisation: Royla, Finland

MessagePosté le: 21 Mar 2007, 06:37    Sujet du message: Google va rendre anonymes les logs de connexion après 18 mois Répondre en citant

Souvent critiqué en matière de protection de la vie privée, le moteur de recherche veut montrer sa bonne volonté: les données qu'il stocke sur les internautes seront rendues anonymes au bout de 18 à 24 mois.

Google modifie sa politique en matière de rétention des données personnelles de ses utilisateurs. Le moteur de recherche affirme répondre aux inquiétudes des organismes de défenses de la vie privée en Europe et aux États-Unis.

«Nous allons rendre anonymes nos logs de connexion après 18 à 24 mois, à moins que nous ayons une obligation légale de garder ces données plus longtemps», indique sur le blog officiel de Google, Peter Fleicher, conseiller en confidentialité de la société en Europe.

Lorsqu'un internaute utilise l'un des services de Google (le moteur de recherche généraliste ou les déclinaisons Actualités, Images, ou encore Google Earth ou Gmail), la société conserve les mots clés tapés, l'adresse IP de l'internaute, la date et l'heure de la connexion, et certaines informations telles que le type de navigateur utilisé, fournies par les cookies.

Jusqu'à présent l'ensemble de ces données étaient conservées sans limite de temps. Avec la mise en place progressive de sa nouvelle politique, Google n'effacera pas ces données, mais s'efforcera de les rendre anonymes. Au bout de 18 à 24 mois, il supprimera, par exemple les derniers numéros des adresses IP stockées.

Cette durée de conservation a été fixée pour se conformer à la législation européenne: en mars 2006, une directive a été votée sur la rétention des données électroniques par les fournisseurs d'accès et de services internet et les opérateurs télécoms. Elle permet aux pays membres d'imposer une durée allant de 6 à 24 mois.

Google résiste au gouvernement américain

Le moteur de recherche s'engage à mettre en place sa politique dans les mois à venir dans toutes ses filiales. Il indique, par ailleurs, que les internautes pourront lui signaler s'ils souhaitent que Google conservent plus de données et pendant plus longtemps, pour des services personnalisés comme l'historique de recherche.

Google a souvent été critiqué pour le grand volume de données qu'il collecte et qu'il stocke au sujet de ses utilisateurs. Certains craignent leur exploitation marketing, d'autres ont peur que les serveurs de Google puissent être un jour piratés et que ces données se retrouvent sur la place publique. L'année dernière, AOL a par exemple commis une bévue en publiant justement une partie des données qu'il conserve, de façon non anonyme. Il était alors possible de retracer les recherches de certains utilisateurs et parfois de les identifier.

La démarche de Google est également à considérer comme une suite au bras de fer menée en 2006 avec le gouvernement américain, qui souhaitait obtenir des échantillons de requêtes tapées dans le moteur de recherche. Arguant de la défense de la vie privée de ses utilisateurs, la société a refusé et porté l'affaire en justice. Elle a obtenu gain de cause en forçant l'administration Bush a fortement revoir ses exigences.

Délai de 18 à 24 heures réclamé

«L'anonymisation des logs ne garantit pas qu'un gouvernement sera incapable d'identifier un ordinateur ou un utilisateur spécifique, mais cela ajoute une protection supplémentaire par rapport aux données personnelles de nos utilisateurs», précise Google.

Pour les organisations de défense de la vie privée, cette nouvelle politique est un pas dans la bonne direction: «Nous espérons que les autres fournisseurs de services en ligne vont suivre cet exemple et essayer de réduire le volume de données qu'ils conservent sur leurs utilisateurs», souligne Kevin Bankston, avocat au sein de l'Electronic Frontier Foundation.

D'autres aimeraient que le moteur de recherche aille plus loin: «Dans les faits, Google ne détruit aucune donnée, il en empêche seulement l'identification, et cela devrait être fait au bout de 18 à 24 heures et non pas après des mois», pointe Marc Rotenberg, directeur exécutif de l'Electronic Privacy Information Center.

Avec Estelle Dumout, pour ZDNet.fr

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39367897,00.htm
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
djatomix


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Masculin
Age: 110
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Singe
Inscrit le: 22 Aoû 2005
Messages: 1106
Localisation: Royla, Finland

MessagePosté le: 21 Juin 2007, 18:15    Sujet du message: Re: Google va rendre anonymes les logs de connexion après 18 Répondre en citant


Vie privée : Google dernier de classe



Les pratiques de Google en matière de respect de la vie privée sont les pires de toutes les destinations populaires sur Internet, selon un groupe de surveillance de l’industrie.
Cherchant ainsi à préciser l’attention portée récemment sur les façons dont le moteur de recherche gère les renseignements concernant ses utilisateurs, le groupe londonien Privacy International a publié samedi un rapport sévère qui ne laisse planer aucun doute sur ses propres constatations.

Google s’est vu attribuer la pire note de l’échelle du classement (format PDF) de Privacy International. La catégorie en question à laquelle appartient le moteur de recherche est réservée aux compagnies qui «exercent une surveillance globale des consommateurs et font preuve d’une attitude hostile à l’égard du respect de la vie privée des internautes.»

Aucune autre des compagnies sondées — un groupe comprenant Yahoo, Microsoft et AOL — ne s’est abaissée à ce niveau, selon Privacy International.

Si nombre des autres compagnies Internet ont en place des politiques par fois troublantes, «aucune ne s'approche autant que Google du statut peu enviable de menace endémique à la vie privée», écrit Privacy International en explication à ses résultats.

«Aucune compagnie ne s'approche autant que Google du statut peu enviable de menace endémique à la vie privée», écrit Privacy International en explication à ses résultats.
Le moteur Google a déclaré par l’entremise d’un de ses avocats qu’il protège de façon agressive la vie privée de ses utilisateurs et qu’il tient pour preuve son comportement antérieur. Dans l’exemple le plus probant d’un effort de défense de la vie privée des internautes, Google rappelle s’être opposé avec succès l’année dernière à une assignation pour le moins invasive du département américain de la Justice. Ce dernier exigeait que Google lui soumette des millions de requêtes de recherche en ligne d’internautes à des fins d’examen.

«Nous sommes déçus du rapport de Privacy International, qui s’appuie sur de nombreuses imprécisions et démontre leur incompréhension de nos services», a dit Nicole Wong, responsable adjoint du contentieux chez Google.

«Il est vraiment déplorable que Privacy International ait décidé de publier son rapport avant d’avoir eu la chance de discuter avec nous de nos pratiques en matière de vie privée.»

«Privacy International a contacté Google au début du mois de juin, mais ces tentatives sont demeurées sans réponse», assure pour sa part Simon Davies, directeur du groupe.

LETTRE OUVERTE À GOOGLE

Le moteur de recherche aurait semble-t-il préféré l’utilisation de tactiques moins scrupuleuses pour justifier son piètre classement et expliquer ses pratiques. Privacy International a d’ailleurs publié hier sur son site une lettre ouverte à l’intention du PDG de Google, répondant aux tactiques médiatiques douteuses du moteur de recherche à l'endroit du groupe.

De toutes façons, ce rapport cinglant n’est qu’un autre boulet tiré en direction de l’édifice Google, remettant une fois de plus en question son manque d'éthique à l’endroit des internautes.

Un panel européen indépendant a récemment ouvert une enquête afin de déterminer si les politiques du moteur de recherche sont conformes aux règles européennes sur la vie privée.



Par ailleurs, trois groupes américains de protection du consommateur font pression sur les instances réglementaires du pays afin que celles-ci forcent Google à changer instamment certaines de ses politiques sur la vie privée. Le moteur de recherche se propose en effet de racheter – pour la somme de 3,1 milliards $ - le service publicitaire en ligne DoubleClick. Incidemment, cette firme s'adonne aussi au suivi du comportement en ligne des utilisateurs.

La Federal Trade Commission examine de possibles ramifications antitrust à l’entente proposée, mais l’organisme réglementaire américain n’a pas encore indiqué si les préoccupations concernant l’atteinte potentielle à la vie privée feraient aussi partie de son examen.

Privacy International se dit particulièrement troublé par la capacité qu’a Google de faire correspondre les données archivées sur son moteur de recherche à des renseignements cueillis par l’entremise d’autres services tels le courriel, la messagerie instantanée et les cartes.

«Lorsqu’on y regarde de près, il s’avère que Google met beaucoup plus à profit les renseignements sur ses utilisateurs que nous ne l’aurions jamais imaginé», a dit M. Davies.

Le groupe Privacy International œuvre depuis 1990. Il précise être parvenu à ses résultats préliminaires après avoir passé les six derniers mois à examiner les pratiques de respect de la confidentialité en vigueur sur Internet avec la collaboration d’une trentaine de professeurs, pour la plupart des États-Unis et du Royaume-Uni. Le groupe actualisera son rapport en septembre prochain.

Sept des compagnies Internet et sites Web figurant dans l’analyse de Privacy International ont reçu la deuxième pire note possible, attribuable à des «menaces substantielles et globales à la vie privée.» Ce groupe comprend: AOL de Time Warner, Apple, Facebook.com, Hi5.com, Reunion.com, Windows Live Space de Microsoft et Yahoo.

Parmi les compagnies analysées, aucune ne s'est méritée la meilleure note de Privacy International, mais cinq de ses entités se sont fait qualifier de «généralement conscientes des questions connexes au respect de la vie privée.» Ces sites sont: BBC, eBay, Last.fm, LiveJournal.com et Wikipedia.com.

Associated Press (AP) et Canoë
11/06/2007 04h00 - Mise à jour 11/06/2007 08h24
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mimi31


Noctambule du forum
Noctambule du forum

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 39
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Bouc
Inscrit le: 23 Déc 2005
Messages: 1566
Localisation: et puis quoi encore!!!

MessagePosté le: 26 Aoû 2008, 16:19    Sujet du message: Re: Google va rendre anonymes les logs de connexion après 18 Répondre en citant

yahoo UK&Ireland

Microsoft to support anonymous browsing

Microsoft officials have confirmed that the company is to introduce a way for users to surf the Web anonymously.

As part of the upcoming Internet Explorer 8 release, Microsoft is incorporating 'inPrivate' - a mode that will not record visits to the user's history and will not allow sites to place cookies on the user's system. Apple currently offers a similar service with its Safari browser.

Many industry pundits haven't wasted any time in pointing out one of the most obvious uses of the feature, nicknaming it 'porn mode,' highlighting the ability to view adult sites without leaving a trail for employers or family members to follow.

There have also been questions raised over the helpfulness of the latest release, which could make it harder for police to track Internet users that are viewing harmful or illegal websites.

On a recent posting to the official IE blog though, Microsoft officials put forward some more innocent uses of the new release:
"Have you ever wanted to take your web browsing 'off the record'? Perhaps you're using someone else's computer and you don't want them to know which sites you visited. Maybe you need to buy a gift for a loved one without ruining the surprise. Maybe you're at an Internet kiosk and don't want the next person using it to know at which website you bank."

Obviously the new Internet Explorer will have pros and cons but my question to you is: Should the Internet be completely private or should our movements be traceable?

http://uk.news.yahoo.com/blog/editors_corner/article/570/
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Accueil des Forums -> NTIC -> Internet, Réseaux et Sécurité Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1


 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous pouvez joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers
Syndication RSS des Forums Atlasvista Maroc  Version WAP des Forums Atlasvista Maroc  Forums réalisés avec phpBB
  A propos | Ajouter votre site | Publicité | Ajouter aux favoris | Page de démarrage | Conditions d'utilisation
© 2001- 2006 AtlasVista Maroc Hosted by: Heberjahiz