Forums Atlasvista Maroc :: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Forums Atlasvista Maroc :: les savants musulmans oubliés de l'histoire ....
Recherche avancée
Forums Atlasvista Maroc PhotosPhotos   FAQFAQ   RechercherRechercher   S'enregistrerS'enregistrer   ConnexionConnexion   Forums Maroc 
les savants musulmans oubliés de l'histoire ....
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Liens sponsorisés
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Accueil des Forums -> Art et Culture -> Sciences générales, Environnement et Sciences occultes
Voir le sujet précédent Envoyer ce sujet à un ami format imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 14 Mai 2005, 10:38    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

El-Djawhari
(Que Dieu ait son âme )

Nous avons un autre el-Djawhari, mais grammairien, par contre celui-là est un grand mathématicien et astronome. Comme je l'ai fait pour les précédents, j'aime bien les citer tous les deux afin de rendre hommage à leur personnalité, leur savoir-faire et à leur érudition, d'une part et d'autre part, pour les faire mieux connaître, et savoir les différencier.



Mathématicien et astronome, vécut à la fin du VIIIe siècle, il participa aux observations qu'une équipe d'astronomes entreprit d'abord à Bagdad, ensuite à Damas entre les années 829 et 832 pour déterminer l'inclinaison de l'écliptique, l'apogée du soleil et d'autres données astronomiques sur la base desquelles les tables, dites ma'mouniennes du nom du Calife Abbasside El-Ma'moun qui régna de 813 à 833, furent établies.

Sa foi inébranlable en Dieu a fait de lui un mathématicien, un astronome et un vizir que les biens de ce monde, lui étaient indifférents. Il répétait souvent: " Je suis heureux parce que je n'attend rien de personne, et tout d'Allah le Miséricordieux ( glorifié soit Son Nom )"
Comme tous les Savants musulmans, El-Djawhari était humble, timide, simple et modeste.

On lui doit également un commentaire des éléments, aujoud'hui perdus, mais dont les extrais concernent la théorie des parallèles nous ont été conservés par Et-Toussi.

Il poursuivit ses expériences sur les corps en chute libre, il prouva l'accélération de leur chute. ce qui lui permit d'estimer la vitesse à laquelle se rapproche un météore vers la terre.
Il élabora également, une méthode toute simple pour déterminer le centre de gravité des solides. Dans ce domaine, El-Birouni fut le premier à s'en occuper, on pense qu'il a continuer, dans ce domaine, les travaux de ce dernier, qu'il lui était antérieur.

Il n'est pas étonnant de constater que Galilée fit les mêmes recherches et aboutit au même résultats qu'El-Djawhari, sept siècles après. il est fort possible qu'il découvrit les livres des Savants Musulmans furent traduit en latin et en d'autres langues.

Il ne faut surtout pas perdre de vue que les savants musulmans connaissaient grâce aux paroles d'Allah ( glorifié soit Son Nom ) dans le Saint Coran en ces termes:
[ Il ne sied ni au soleil de rattraper la lune, ni la nuit de devancer le jour, chacun d'eux vogue dans son orbite.] ( S.36 / V.40 ), et ils ont démontré mathématiquement, que la terre tourne autour de son axe et du soleil, et que la lune est un satellite de la terre, dix siècles avant Galilée. Mais malheureusement on ne le dit jamais! Pourquoi?

Nous ignorons la date et le lieu de sa mort.

Que Dieu ait son âme .

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 17 Mai 2005, 07:43    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

Adou Ali El-Morrakouchi
(Que Dieu ait son äme )

Egyptien, d'origine arabe, né en 601/1203 au Caire, il écrivit un important traité au septième / treizième siècle, c'est un compendium de tous les instruments astronomiques arabes. Ce livre servit pendant très longtemps aux Occidentaux pour leur travaux d'astronomie en utilisant ces mêmes instruments.

Il était versé dans le domaine de la phylosophie, de la médecine, de l'astronomie et des mathématiques. il laissa plusieurs oeuvres, qui ne sont jamais parvenus à nous, sur toutes ces disciplines, quelques uns existent encore dans la bibliothèque du Caire.

C'est lui qui, un jour braqua ses lentilles en verre coloré de sa propre fabrication sur le soleil, et fut tout étonné de constater que sa surface était balyé par de sombres nuages étranges et enflammée. il ne savait qu'il venait de découvrir les tâches solaires: dénomination actuelle de ces nuages enflammés.

Il enseigna l'astronomie au Caire, il avait tellement d'élèves qu'une grande salle ne pouvait les contenir et qu'il dut donner ses cours dans la mosquée. Les élèves affluaient vers lui de tous les pays musulmans, tellement grande fut sa renommée.

Il mourut en 667/1269, au Caire.

Que Dieu ait son äme.

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 20 Mai 2005, 17:51    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

Ibn El-Banna El-Marrakouchi
(Que Dieu ait son âme)

Ibn El-Banna El-Marrakouchi, Abou El-Abbas Ahmed ben Mohammed Outhman El-Azdi savant marocain, d'origine arabe, versé dans plusieurs disciplines, mais dont la renommée repose principalement sur son savoir en mathématiques, en astronomie et en astrologie.

Né à Marrakech le 9 dou el-Hahja 654 / 28 décembre 1256, il étudia les sciences traditionnelles: (langue arabe, grammaire, Coran, Hadith " tradition", fiqh " jurisprudence islamique "), dans sa ville natale, où il fut initié aux mathématiques et à la médecine par des maîtres dont le Saint Abou Zayd Abd Er-Hazmiri, qui orienta ses connaissances mathématiques. Il fut invité plusieurs fois par les sultans marinides à se rendre à Fès, il forma, tant dans la capitale qu'à Marrakech, un certain nombre de disciples parfois attirés de très loin par sa renommée de savant et d'exégète. Il contribua particulièrement à entretenir en Occident la pratique mathématique et astronomique.

En effet, bien qu'il ait fait quelques progrès en arithmétique, notamment dans le calcul sur les fractions et le calcul des racines carrés des formules nouvelles d'approximations . Il parait avoir été un excellent vulgarisateur et l'un des principaux représentant du calcul en chiffres ghoubar, (voir livre du Hissab el-ghourab).

Il ne tarda pas à entrer dans la légende, on fit de lui une sorte d'alchimiste capable d'accomplir des miracles grâce à ses connaissances scientifiques appliquées. Ses biographes vantent cependant sa piété, son noble caractère, sa conduite irréprochable et sa sainteté.

La liste des ouvrages attribués à Ibn El-Banna El-Marrakouchi est considérable et compte plus de quatre-vingt titres qui ont trait aux branches les plus diverses du savoir: Grammaire et langue arabe, rhétorique, exégèse, Oussoul ed-Din et fiqh, "fondements de la jurisprudence islamique", partage des successions, logique, astronomie, météorologie, mathématiques et médecine. On y découvre même un condensé d'Ihya 'Ouloum ed-Din de "la revification de la religion" d' Abou Hamid El-Ghazali.

Rares sont cependant ses écrits qui ont subsisté, mais un seul d'entre eux a été publié intégralement, er-Rissala fi el-anwa' "La lettre dans les dissemblances" ( édition traduction H.P.J Renaud, Le calendrier d'Ibn El-Banna de Marrakech, Paris 1948 ).
Le plus connu de ses oeuvres est sans doute et-Telkhis 'amal el-Hissab " l'abrégé des mathématiques", qui a fait l'objet de plusieurs commentaires (voir Ibn Kounfoudh, ms. Rabat 1531 ) et a été traduit par A. Marre, dans Atti Ac. Lincei, tome XVII (1864), tirage à part Rome 1865. On citera encore er-Raf' el-Hidjab 'an 'ilm el hissab " le dévoilement des sciences de calcul " ( ms. Tunis 10301, 206 R. 184 R; plus détaillé que et-Talkhis "L'abrégé" ), el-Massa'il fi el-'adad el-tam welnaqis "Le bien-fondé dans le calcul complet et la soustraction" (Tunis), el-Kitab fi el Djabr wel Mouqabala "Livre de l'Algèbre et de l'arithmétique" (ms.Caire BN, F 1042). El-Qanoun lil façl esh Shems wel Qamar wa Awqat el-leyl wel nahar "la réglementation des équinoxes du Soleil et de la Lune, de la nuit et des jours" (Essorial, 788/16), et "des tables astronomiques", Menhadj el-Talib li-ta'dil el-kawakib (Essorial, 909/1, Alger, 1454/1).
Il serait souhaitable que les travaux fragmentaires consacrés à ce savant fussent repris, car, c'est une éminente figure maghribine et dont le savoir a entraîné l'estime d'Ibn Khaldoun. il le décrit dans sa Mouqadima, "L'introduction" comme étant l'un des plus grand mathématicien et astronome contemporain

Il mourut le vendredi 5 radjab 721/31 juillet 1321 à Marrakech

Que Dieu ait son âme

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Héloïse


Citoyen(ne) du monde insomniaque
Citoyen(ne) du monde insomniaque


Age: 40
Zodiaque: Gémeaux
Signe Chinois: Bouc
Inscrit le: 26 Fév 2005
Messages: 3324
Localisation: france

MessagePosté le: 21 Mai 2005, 19:57    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

merci merci merci rifya Wink
_________________
Aujourd'hui les gens connaissent le prix de tout et la valeur de rien.

Oscar Wilde
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tikchbila


Citoyen(ne) du monde insomniaque
Citoyen(ne) du monde insomniaque


Age: 55
Zodiaque: Balance
Signe Chinois: Dragon
Inscrit le: 29 Juin 2004
Messages: 4894
Localisation: France

MessagePosté le: 21 Mai 2005, 20:36    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

rifiya a écrit:
Ibn El-Banna El-Marrakouchi
(Que Dieu ait son âme)

Ibn El-Banna El-Marrakouchi, Abou El-Abbas Ahmed ben Mohammed Outhman El-Azdi savant marocain, d'origine arabe, versé dans plusieurs disciplines, mais dont la renommée repose principalement sur son savoir en mathématiques, en astronomie et en astrologie.

Né à Marrakech le 9 dou el-Hahja 654 / 28 décembre 1256, il étudia les sciences traditionnelles: (langue arabe, grammaire, Coran, Hadith " tradition", fiqh " jurisprudence islamique "), dans sa ville natale, où il fut initié aux mathématiques et à la médecine par des maîtres dont le Saint Abou Zayd Abd Er-Hazmiri, qui orienta ses connaissances mathématiques. Il fut invité plusieurs fois par les sultans marinides à se rendre à Fès, il forma, tant dans la capitale qu'à Marrakech, un certain nombre de disciples parfois attirés de très loin par sa renommée de savant et d'exégète. Il contribua particulièrement à entretenir en Occident la pratique mathématique et astronomique.

En effet, bien qu'il ait fait quelques progrès en arithmétique, notamment dans le calcul sur les fractions et le calcul des racines carrés des formules nouvelles d'approximations . Il parait avoir été un excellent vulgarisateur et l'un des principaux représentant du calcul en chiffres ghoubar, (voir livre du Hissab el-ghourab).

Il ne tarda pas à entrer dans la légende, on fit de lui une sorte d'alchimiste capable d'accomplir des miracles grâce à ses connaissances scientifiques appliquées. Ses biographes vantent cependant sa piété, son noble caractère, sa conduite irréprochable et sa sainteté.

La liste des ouvrages attribués à Ibn El-Banna El-Marrakouchi est considérable et compte plus de quatre-vingt titres qui ont trait aux branches les plus diverses du savoir: Grammaire et langue arabe, rhétorique, exégèse, Oussoul ed-Din et fiqh, "fondements de la jurisprudence islamique", partage des successions, logique, astronomie, météorologie, mathématiques et médecine. On y découvre même un condensé d'Ihya 'Ouloum ed-Din de "la revification de la religion" d' Abou Hamid El-Ghazali.

Rares sont cependant ses écrits qui ont subsisté, mais un seul d'entre eux a été publié intégralement, er-Rissala fi el-anwa' "La lettre dans les dissemblances" ( édition traduction H.P.J Renaud, Le calendrier d'Ibn El-Banna de Marrakech, Paris 1948 ).
Le plus connu de ses oeuvres est sans doute et-Telkhis 'amal el-Hissab " l'abrégé des mathématiques", qui a fait l'objet de plusieurs commentaires (voir Ibn Kounfoudh, ms. Rabat 1531 ) et a été traduit par A. Marre, dans Atti Ac. Lincei, tome XVII (1864), tirage à part Rome 1865. On citera encore er-Raf' el-Hidjab 'an 'ilm el hissab " le dévoilement des sciences de calcul " ( ms. Tunis 10301, 206 R. 184 R; plus détaillé que et-Talkhis "L'abrégé" ), el-Massa'il fi el-'adad el-tam welnaqis "Le bien-fondé dans le calcul complet et la soustraction" (Tunis), el-Kitab fi el Djabr wel Mouqabala "Livre de l'Algèbre et de l'arithmétique" (ms.Caire BN, F 1042). El-Qanoun lil façl esh Shems wel Qamar wa Awqat el-leyl wel nahar "la réglementation des équinoxes du Soleil et de la Lune, de la nuit et des jours" (Essorial, 788/16), et "des tables astronomiques", Menhadj el-Talib li-ta'dil el-kawakib (Essorial, 909/1, Alger, 1454/1).
Il serait souhaitable que les travaux fragmentaires consacrés à ce savant fussent repris, car, c'est une éminente figure maghribine et dont le savoir a entraîné l'estime d'Ibn Khaldoun. il le décrit dans sa Mouqadima, "L'introduction" comme étant l'un des plus grand mathématicien et astronome contemporain

Il mourut le vendredi 5 radjab 721/31 juillet 1321 à Marrakech

Que Dieu ait son âme


certains l'ont appelé le genie, d'autres le fou
dommage que bon nombre de ses ecrits soit disparu
beaucoup de théorèmes y compris celui posé par Fermat
la celebre équation de Fermat ont été mentionné par sa marque: évident autrement dit facile
le Maroc avait un multiple d'Einstein mais il ne l'avait pas compris

_________________
they call me the breeze
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 22 Mai 2005, 14:49    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

Abou Kamil, ses œuvres nous permettent de le classer parmi les plus grands mathématiciens du Moyens Age islamique. A travers Léonard de Pise et ses disciples, il exerça une influence considérable sur le développement de l’algèbre en Europe, et l’effet de ses écrits sur la géométrie occidentale ne fut pas moins grand.

L’algèbre d’Abou Kamil connu plusieurs traductions latines et hébraïques.

Abou Kamil
(Que Dieu ait son âme)

Abou Kamil
Shoudja’ Ibn Aslem Ibn Mouh Ibn Shoudja’ El Hassib El-Misri, le plus ancien mathématicien musulman dont quelques unes des œuvres nous sont parvenues, immédiatement après Mohammed Ibn Moussa El-Khawarizmi. On ignore tout de sa vie, tout ce que l’on peut dire, c’est qu’il vécut après Al-Khawarizmi (mort vers 850) et avant Ali Ibn Ahmed El ‘Imrani (mort en 344/956), lequel écrivit un commentaire sur son Algèbre.

Le Fihrist d’Ibn Nadim énumère un certain nombre d’ouvrage sur des sujets astrologiques et mathématiques, ainsi que sur d’autres , comme sur le vol des oiseaux, etc. deux de ses titres : Kitab fi El Djem’ wa El tefriq, "Livre sur la réunion et la séparation" , Fihrist d’Ibn Nadim attribue un ouvrage portant le même titre à El-Khawarizmi el-Kitab El Khatayen "Livre sur les deux erreurs" , ont été l’objet de discussions très poussées dès le moment où F. Woepcke (JA, 1863, 514) tenta d’identifier El-Djam’ weltafriq "La réunion et la séparation" avec ( l’augmentum et diminutionis ed.Libri, in Histoire des sciences mathématiqueq en Italie, Paris 1838, deuxième éditions, 1865. Cf.H. Suter, in Bibliot. Mathématiques, 1902, pages 350-354, J; Ruska. Zur, ältesten arab. Algébra und Rechenkunst, in SBAK, Heid., 1914/2, 14-23).

Aucun des ouvrages mentionnés dans le Fihrist d’Ibn Nadim, ne nous est parvenu en arabe, un ouvrage consacré en arabe est El Ta’arif (ms. Leide, 1001, fol. 50v-58v). Traduit et commenté par H.Suter.Das Buch, der Seltenheiten des Recnkunst von Abou Kamil El Misri. Bibl.Math., 1911.100-120. Il traite de la solution intégrale d’équations indéterminées.


Comme le créateur de l’analyse indéterminée, s’intéresse à la solution rationnelle, et non point seulement intégrale, de ses problèmes. Il existe une traduction en hébreu d’et-Ta’arif (Munich 225,4) par Mordekhai Finzi de Mantoue vers 1460, qui traduisit également les traités d’algèbre d’Abou Kamil (Munich), selon G, Sacerdote, Il trattato del ^pentagono e del decagono di Abou Kamil, in Festsehrift Steinschneider, Leipzig 1896, 169-194, corroboré par Suter, Die à Abhandlung des à Abou Kamil Shoga, Salant über das Finneck und Zehneck, Bibliothèque Mathématiques, 1909-1910, 15-42, ces traductions ne furent point faites sur l’arabe ou le latin, mais sur l’espagnol.
Le même document contient des traductions latines de l’algèbre d’Abou Kamil ainsi que de ses traits sur le pentagone et le décagone. Des équations indéterminées avec des solutions intégrales apparaissent sous une forme complètement développée dans les travaux d’Abou Kamil.

La méthode d’Abou Kamil est plus systématique et par conséquent beaucoup plus supérieure à la méthode indienne. Il trouve ses solutions d’une manière tout à fait rationnelle, mais fait preuve d’une habileté considérable pour vaincre les difficultés soulevées.

L’Algèbre d’Abou Kamil n’est connu qu’une traduction latine et hébraïque, sa renommée est fondée sur les ouvrages, commentés pas Istakir et ‘Imrani mais ces deux commentaires sont perdus.

Abou Kamil suit pas à pas El Khawarizmi, mais au delà de lui à bien des points de vue, il effectue l’addition et la soustraction de racines carrés impliquant seulement l’irrationalité au moyen des relations correspondants à notre formule moderne, tous les problèmes traités dans cet ouvrage sont résolus d’une manière claire et simple en appliquant les méthodes algébriques à la géométrie.
Il fut supérieur à El-Khawarizmi et son œuvre marque en définitive un important progrès, Sacerdote a montré que Léonard de Pise a connu son traité et en a fait un large usage de sa Pratica géométrae ( Scitti, II.).

La date de sa mort nous est inconnue.

Que Dieu ait son äme

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 06 Juin 2005, 20:40    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

Ez-Zerqali
(Que Dieu ait son âme)

Zerqali est né à Tolède, d’une famille arabe d’artisan, il construit des instruments d’astronomie et des horloges à eau très complexes dont certaines montraient même les mouvements et les phases de la lune.

Il construit deux horloges à eau géantes sur les rives du Tage à Tolède. Les deux horloges consistaient en deux vases qui se remplissaient graduellement alors que croissait la lune. Ils se vidaient au fur et à mesure qu’elle décroissait. Ces dispositifs étaient en service quand Tolède tomba aux mains des Chrétiens. Quelques années après le départ des Arabes, les deux horloges l’une après l’autre tombèrent en panne personne n’a pu les réparer, hélas !.

L’Azarchel pour les latins.

Perfectionna l’astrolabe et joua un rôle très important dans l’histoire de l’astronomie européenne. Il est né en 413/1019 à Tolède, d’une famille arabe venant du Hidjaz, qui s’était installé dans cette ville lors de la conquête de l’Espagne.

L’éminent astronome andalou ez-Zerqali connu pour avoir construit un instrument du type de l’astrolabe en l’an 442/1050. un autre de ces instruments fabriqués au huitième ( 08 ) siècle/14e siècle.

En 478/1085 l’une des deux horloges fonctionnait encore plus de cinquante ans plus tard. Une fois tombée en panne personne n’a pu la remettre en marche.

En l’an 205/807 à Aix-la-Chapelle, un arabe du nom d’Abdallah, émissaire d’Haroun er-Rachid, remit une de ces merveilleuses à l’empereur Charlemagne. « L’horloge était en cuivre jaune, rapporte dans ses Annales Einhard, chroniqueur de l’empereur et exécutée avec une extraordinaire adresse. Une clepsydre mesurait l’écoulement des douze heures. La révolution accomplie, douze petites boules faisaient en tombant résonner une cymbale fixée au-dessous de la clepsydre. De plus, à chaque heure, un parmi douze cavaliers bondissait à travers l’une des douze portes ouvertes dont le passage déclenchait aussitôt la fermeture. Il y avait bien d’autres choses remarquables encore sur cette horloge… ». Elle se trouve actuellement dans le Musée de Paris.

Les horloges de même type se trouvent actuellement une à Prague, une à Bruxelles, et d’autres encore à travers le monde, que j’ai vu personnellement.

P.Rousseau disait à son sujet dans « l’Histoire de la science » (Editions Fayard. Paris 1965. Page 126), ce qui suit :
« Horloge avec carillon et automates, que les peuples du Nord considèrent comme la huitième merveille du monde ».

Ez-Zerqali est connu pour avoir construit l’équatorial en 442/1050. C’étais un instrument conçut pour remédier aux faiblesses des calculs numériques de la position des planètes, par des moyens mécaniques, la longitude céleste de n’importe quelle planète pouvait être déterminée à n’importe quel moment donné. Ce fut une révolution dans le domaine.

Il établit les tables tolédanes qui étaient identiques à celles d’el-Khawarizmi, mais acquérant une grande réputation dans le monde occidental. Elles continrent des résultats qui incluaient les efforts de trépidation sujet auquel ez-Zerqali consacra un ouvrage exclusif. Il écrivit également sur les instruments scientifiques, en particulier sur ceux qui concernaient le dessin ou projection, de la sphère sur une surface plane.

Il mourut en 481/1079
Que Dieu ait son âme.

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nabilla


Noctambule du forum
Noctambule du forum

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 42
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Dragon
Inscrit le: 01 Avr 2005
Messages: 2445
Localisation: belgique

MessagePosté le: 07 Juin 2005, 10:21    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

merci pour cette lecon rifiya Wink
_________________
"Le secret du bonheur en amour, ce n'est pas d'être aveugle mais de savoir fermer les yeux quand il le faut."
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DAHIS


Invité(e) surprise
Invité(e) surprise

Sexe: Sexe:Masculin
Age: 49
Zodiaque: Bélier
Signe Chinois: Chien
Inscrit le: 04 Juin 2005
Messages: 2
Localisation: algeria

MessagePosté le: 09 Juin 2005, 10:30    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

Pourquoi l’islam ?




Depuis la nuit des temps et dans tous les lieux, les êtres humains ont pratiqué une forme ou une autre de religion. Certains identifient la religion à son fondateur, comme Zarathoustra, Bouddha, ou le Christ, d’autres l’identifient à son lieu d’origine comme la Judée ou l’Inde. Ces religions, comme la plupart des autres religions moins connues, pratiquent la vénération et l’adoration du surnaturel, des morts des esprits et même des Prophètes (paix et bénédiction de Dieu sur eux).

L’islam est la seule religion qui ne se fonde pas sur le nom de son Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui), comme Mohammed, Ibrahim ou Adam, ni sur le lieu de sa révélation, comme l’Arabie, ou ailleurs.

L’islam est un code de conduite basé sur les relations de l’homme avec son Créateur Dieu, qui est aussi le Créateur de tout l’univers et de ce qu’il contient. L’islam est en même temps une mission objective et subjective. Dans le sens que tout au long de la vie, le musulman doit s’astreindre à gérer son existence suivant les droits et les devoirs révélés par Dieu, qu’ils soient d’ordre physique, moral ou spirituel. L’islam guide et incite l’homme à faire le bien et à éviter le mal dans toutes ses actions et paroles, dans sa vie personnelle, familiale et sociale. Il harmonise donc la nature humaine à son environnement. L’homme n’a pas besoin que ce code de conduite soit confiné dans un temple, une église, une synagogue ou une mosquée. Mais il doit en toute circonstance et dans toutes les activités de sa vie pratiquer les enseignements de L’islam pour s’assurer une vie de paix et de tranquillité.

Comment et pourquoi l’homme est-il sur terre ?

Ni vous, ni moi ne devons notre existence à notre volonté. Donc le vaste univers et les multiples créatures qu’il contient sont le fait d’un seul et Unique Créateur, avec un ensemble de règles pour chaque espèce et création. Cet Unique Créateur est Dieu.

L’homme, comme les autres êtres et choses de cet univers, est Sa création. L’homme vient directement de la volonté de Dieu, et non pas par un hasard ou par une évolution sur cette planète, la Terre. Il a créé l’homme d’une seule âme, mâle et femelle. Comme le Coran le dit sourate 49,Hujarat verset 13: « Ô vous les hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous connaissiez. Le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et parfaitement Connaisseur . »

Cette existence n’est donc pas une vaine création. Dieu Le Très-Haut a doté Adam le premier homme de l’intelligence et de la volonté pour choisir. Il lui a donné le choix entre le bien et le mal, avec toutes les conséquences liées à ce choix. Le droit chemin est la soumission à la volonté de Dieu et le mauvais chemin est la désobéissance à Dieu.

Dieu a aussi créé Satan, un djinn qu’Il avait élevé au rang des Anges, mais celui-ci fût déchu à cause de sa désobéissance, et de son orgueil. Dieu a aussi créé les Anges, qui Lui sont soumis en toutes circonstances.

Le but de la vie humaine n’est donc pas la désobéissance à Dieu, mais bien la soumission à Dieu et la demande de Son pardon. Tandis que Satan, après avoir désobéit à Dieu, ne Lui demanda qu’un répit.

Donc l’objectif essentiel de cette vie n’est rien d’autre que l’adoration du Seul Créateur, en Lui obéissant physiquement et spirituellement, d’après les enseignements du Coran et de la Sunna . Dieu Le Très-Haut dit dans le Coran Sourate 51,Adh-Dhariyat v.56): « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent » et Sourate 2 Al-Baqarah v.21.: « Ô vous les hommes ! Adorez votre Seigneur qui vous a créés et ceux qui vous ont précédés, afin d’atteindre la piété. »

Qu’est-ce que L’islam ?

L’islam est ce qui est communément reconnu comme étant la religion pratiquée par les musulmans. L’islam est le code de conduite naturel, comme il a été révélé par Dieu Le Très-Haut à Ses Messagers, depuis Adam jusqu’au dernier d’entre eux, le Prophète Mohammed (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui). Il naquit à La Mecque en l’an 571 après J.-C. et mourut en 634 après J.-C. L’islam est la dernière révélation de Dieu à l’humanité. L’islam est un mot arabe qui signifie « soumission à Dieu », l’obéissance au code de conduite décidé pour le bien de l’humanité par Dieu et révélé dans Son livre le Coran et dans la Sunna du Prophète Mohammed (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui). L’islam est la religion qui assure la paix et la tranquillité dans ce bas monde et dans l’au-delà. Mohammed (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) est Son Serviteur et Son Messager envoyé sur la terre durant une période de 23 années de révélation avec Son message complet : Le Coran (la parole de Dieu) qu’il pratiqua durant sa vie, ainsi que la conduite et le comportement qui y sont liés et connus comme sa tradition (Sunna).

Mohammed (que la paix et la bénédiction de Dieu soit sur lui) était un Prophète, un guide, un leader, un administrateur, un époux et un chef de famille sans comparaison. On ne devient pas musulman seulement par naissance, mais par l’observation de ce code de conduite transmit par le Prophète.

L’islam enseigne à l’homme la fraternité humaine sans considération de couleur, de race, de pays ou de condition sociale. Quand vous voyez les musulmans dans la prière, le jeûne, le pèlerinage ou dans l’accomplissement de toutes les choses vertueuses, vous savez que l’ Islam est une miséricorde pour le pauvre, le mal guidé ou le démuni et ceci par le libre choix de chacun, pour son propre salut.

Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur le Prophète sur sa famille et ses Compagnons.

Sourate Fussilat. Verset (33) : « Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Dieu, fait bonne oeuvre et dit: "Je suis du nombre des Musulmans? »

Sourate Yusuf. Verset(108) : « Dis: "Voici ma voie, j’appelle les gens à la religion d’Dieu, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Dieu! Et je ne suis point du nombre des polythéistes. »

Sourate Al Imran. Verset : (104)(105) : « Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. (105) Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. »

Le Prophète Mohammed (Paix et bénédictions sur lui ) a dit : « Transmettez de moi, même un seul verset » (Rapporté par El Bukhari. )


voila celui la est un article pour tous les musulmans et si j`ai suis juste cella est du dieu allah et si j`ai fait une betise se sera dumoi et du satan et demande pardon de allah il est tres mesiricordieu
ton frere dahis (fayal_aziri@yahoo.fr)
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 10 Juin 2005, 21:12    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

mrsi dahis Smile



Taqi Ed-Din
Que Dieu ait son âme

Mohammed ibn Abd El-Wahab ben Mansour Taqi Ed-Din issu d’une famille arabe du Nedjd, est né en 921/1425. plusieurs de ses ouvrages portent sur la mesure du temps, l’un d’eux : « les étoiles brillantes pour la construction des horloges mécaniques », réalisé en 961/1465 a été publié par Sevim Tekeli, accompagné de deux traduction en turc et en anglais. Dans ce traité, Taqi ed-Din décrivit une horloge à poids moteur, munie d’un système d’échappement, d’un train de roues dentées, d’une sonnerie et d’une représentation des phrases lunaires. Il décrivit également la construction d’une horloge à ressort et tambour conique. Il mentionna plusieurs mécanismes de son invention comme par exemple un nouveau système pour le mécanisme de sonnerie d’une horloge. Par ailleurs, on sait qu’il construit une horloge d’observatoire. De même, qu’il mentionnait dans ses écrits, l’usage de la montre de poche en Turquie. L’horloge à poids ne fut utilisée en Europe que vers 1330 et la montre à ressort vers 1450, ( c’est-à-dire trois et quatre siècles après ).

La manufacture des montres commença en Allemagne vers 1525 et en Angleterre vers 1580. les descriptions de Taqi Ed-Din sont claires, ses illustrations nettes, apportant la preuve de sa maîtrise de l’art de l’horlogerie. Les Occidentaux avaient profité de ses expériences, pour les mettre en pratique, plusieurs siècle après sa mort.

Le dernier observatoire musulman important fut construit par Taqi Ed-Din à Istanbul entre 983-985/1575-1577. il décrit, dans un traité qu’il rédigea et qui existe encore, tous les instruments qui y étaient utilisés. Il mentionne dans son œuvre, qui précède le célèbre livre des machines « Le diverse et artificiose machine » d’Agostine Ramelli, publié à Paris en 1588, une machine à vapeur de sa propre invention. Effectivement le premier à expérimenter avec succès la machine à vapeur, bien avant Denis Papin, plusieurs siècles avant. Mais cela, on nous le dira jamais, et pour cause !

Les machines élévataires d’El-Djazari et de Taqi Ed-Din, sont constamment mises au point. Ces deux auteurs étant uniquement préoccupés par ce qui est nouveau et ingénieux, les roues ordinnaires allaient de soi et ne suscitaient plus aucun intérêt.

En considérant l’ensemble de ces manuscrits, on constate qu’ils contiennent au moins seize machines différentes, distinctes non seulement des roues normales mais encore des machines élévatrices d’El-Djazari et de Taqi Ed-Din. Le souci principal de Taqi Ed-Din était de réduire la somme d’énergie à fournir, préoccupation qui se reflète dans le fait que six de ses machines sont du type à mouvement perpétuel. Cependant, l’ensemble des seize machines reflète la même philosophie et le même esprit et doit être considéré comme un tout, dans une analyse sérieuse. Les illustrations sont souvent claires, nettes, compréhensibles et ne nécessitent aucun commentaire.

En créant la machine à mouvement perpétuel, Taqi Ed-Din voulait une machine qui fournirait du travail sans recours à une source d’énergie extérieure. Avoir également, une machine dont le rendement est supérieur à la consommation, voilà où voulait en venir Taqi Ed-Din.

La pompe de six cylindre monobloc, décrite par Taqi Ed-Din, était actionnée par uen roue à eau à écope. Nous pouvons constater, que l’amélioration du rendement ainsi que le perfectionnement des machines étaient constantes dans les investigations de Taqi Ed-Din. Ces travaux prouvaient sa réussite dans ce domaine ardu.

Taqi Ed-Din fut influencé par El-Djazari. Dans son livre sur les machines, Taqi Ed-Din décrit une pompe très proche de celle d’El-Djazari, hormis que le tympan remplace la roue à aubes et que les barres de connexion sont reliés à un prolongement de la tige et non à son centre. Ce qui facilite son utilisation avec un rendement supérieur. C’était le but recherché par Taqi Ed-Din.

Il signale manifestement que les ouvrages grecs étaient tombés en désuétude et avaient aucun lien avec la pratique. Ils étaient basés beaucoup plus sur la théorie, sans expérimentation, ce qui va de soi, ils n’ont aucune valeur pratique. Ils furent abandonnés par Taqi Ed-Din et ses confrères. Les découvertes faites par les savants musulmans dans ce domaine, n’incombent qu’a leurs recherches assidues, et à leur génie manifeste.

Il mourut en 993/1583.
Que Dieu ait son âme

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tikchbila


Citoyen(ne) du monde insomniaque
Citoyen(ne) du monde insomniaque


Age: 55
Zodiaque: Balance
Signe Chinois: Dragon
Inscrit le: 29 Juin 2004
Messages: 4894
Localisation: France

MessagePosté le: 10 Juin 2005, 21:15    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

Merci de mentionner les sources de tes publications
je salue ton travail
boussa ma grosse

_________________
they call me the breeze
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 10 Juin 2005, 21:17    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

tikchbila a écrit:
Merci de mentionner les sources de tes publications
je salue ton travail
boussa ma grosse


si tu avais lu au début mon vieux .. tu n'aurai pas posé la kestion Rolling Eyes

veux tu ke je te ramènes tes lunettes ? Laughing Laughing

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tikchbila


Citoyen(ne) du monde insomniaque
Citoyen(ne) du monde insomniaque


Age: 55
Zodiaque: Balance
Signe Chinois: Dragon
Inscrit le: 29 Juin 2004
Messages: 4894
Localisation: France

MessagePosté le: 10 Juin 2005, 21:18    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

je suis encore sous anesthésie
ramene une verre de thé
et c'est possible 3 milions d'euros
Laughing Laughing

_________________
they call me the breeze
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rifiya


Bavard(e) Chronique
Bavard(e) Chronique

Sexe: Sexe:Féminin
Age: 43
Zodiaque: Sagittaire
Signe Chinois: Chat
Inscrit le: 14 Déc 2004
Messages: 1193
Localisation: France

MessagePosté le: 10 Juin 2005, 21:20    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

tikchbila a écrit:
je suis encore sous anesthésie
ramene une verre de thé
et c'est possible 3 milions d'euros
Laughing Laughing



tes excusés .. pour les 3 milions d'euros .. tu peux retourné te coucher Laughing Laughing

_________________
la vie est belle ..... Wink
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DAHIS


Invité(e) surprise
Invité(e) surprise

Sexe: Sexe:Masculin
Age: 49
Zodiaque: Bélier
Signe Chinois: Chien
Inscrit le: 04 Juin 2005
Messages: 2
Localisation: algeria

MessagePosté le: 12 Juin 2005, 08:16    Sujet du message: Re: les savants musulmans oubliés de l'histoire .... Répondre en citant

salut soeur rifiya(contacte moi sur mon
e-mail au dessus

"dieu ne change rien a l`etat d`un peuple avant que celui-ci n`y accomplie sa propre changement "traduction d`une vertion du coran
il faut dire que nos enssaitres ont apliquaient cette recomandation c`est pour cella dieu les achoisis pour cette noble tache c`est d`etre les leaders de l`islam . "tachabbahou in lam takounou mithlahoum inna ettachabouha bilkirami fallahou" echafii rahimahou allah.
donc soyons comme eux ou au moin soyons sur ses trases.
ton frere dahis(fayal_aziri@yahoo.fr)
Revenir en haut
Ce membre est absent  Album Photo Perso Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Accueil des Forums -> Art et Culture -> Sciences générales, Environnement et Sciences occultes Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 7 sur 9


 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous pouvez joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers
Syndication RSS des Forums Atlasvista Maroc  Version WAP des Forums Atlasvista Maroc  Forums réalisés avec phpBB
  A propos | Ajouter votre site | Publicité | Ajouter aux favoris | Page de démarrage | Conditions d'utilisation
© 2001- 2006 AtlasVista Maroc Hosted by: Heberjahiz