Maroc

Portail Maroc

Des oeillets au jasmin: des révolutions au parfum de liberté - Dossiers News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Dossiers » Tunisie: la fin de l'ère Ben Ali Dossiers » Tunisie: la fin de l'ère Ben Ali
Des oeillets au jasmin: des révolutions au parfum de liberté
Des Tunisiens manifestent contre Ben Ali à Tunis le 14 janvier 2011. (©  - Fethi Belaid)
Cliquer pour agrandir
TUNIS (AFP) - L'appellation "Révolution du jasmin" en Tunisie, évoque les révolutions de fleurs, tissus ou de couleurs, qui ont symbolisé, notamment dans les pays de l'Est, les mouvements démocratiques qui ont fait chuter les pouvoirs en place.
Voici quelques exemples de ces révolutions:

- PORTUGAL: REVOLUTION DES OEILLETS - Le 25 avril 1974, la "Révolution des Oeillets" renverse le gouvernement salazariste de Marcello Caetano, mettant fin à un régime dictatorial vieux de 48 ans. En 1976, le général Antonio Ramalho Eanes devient le premier président élu au suffrage universel. En mars 1986, le socialiste Mario Soares devient le premier président civil du pays.

- TCHECOSLOVAQUIE: REVOLUTION DE VELOURS - En novembre 1989, la "Révolution de velours", animée par le dramaturge et dissident Vaclav Havel, met fin sans violence au régime communiste. Le divorce tchéco-slovaque intervient quatre ans plus tard.

- GEORGIE: REVOLUTION DE LA ROSE - Le 23 novembre 2003, après trois semaines de manifestations contre des législatives frauduleuses, la révolution de la rose chasse du pouvoir le président Edouard Chevardnadze. Mikheïl Saakachvili, chef de file de l'opposition réformatrice et pro-occidentale, entre au Parlement, une rose à la main, appuyé par des dizaines de milliers de personnes. Il est élu président en janvier 2004 avec 96,2 % des voix.

- UKRAINE: REVOLUTION ORANGE - Le 22 novembre 2004, des centaines de milliers d'Ukrainiens descendent dans les rues de Kiev pour protester contre la "victoire" à la présidentielle, du candidat pro-russe Viktor Ianoukovitch. Cette élection sera plus tard annulée pour fraudes massives. Les opposants baptiseront leur Révolution "orange", en référence à la couleur de campagne de leur candidat, Viktor Iouchtchenko. Celui-ci sera élu président en janvier 2005.

- KIRGHIZSTAN: REVOLUTION DES TULIPES - Le 24 mars 2005, des milliers de manifestants, qui protestent contre les résultats des législatives et la corruption du régime, envahissent le siège du gouvernement, forçant le président Askar Akaïev, alors au pouvoir depuis 15 ans, à prendre la fuite. Quatre mois plus tard l'un des leaders du soulèvement, Kourmanbek Bakiev, est élu à la présidence, avec près de 90% des voix.

- TUNISIE: REVOLUTION DU JASMIN - Le 14 janvier 2011, après un mois de manifestations réprimées dans le sang, la "révolution du jasmin" fait chuter le régime autoritaire du président Zine El Abidine Ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans, une première dans le monde arabe. Le jasmin, qui a prêté son nom à cette révolution, est une fleur blanche parfumée emblématique de la Tunisie qui symbolise la pureté, la douceur de vivre et la tolérance.

Publié le: 17/01/2011 à 15:00:40 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Tunisie: premier conseil des ministres, le président...

» A Tunis, des manifestants refusent de quitter la rue...

» Tunisie: le président promet une "rupture totale", les...

» Le Maroc épargné par les troubles sociaux, mais pas à l'abri

» Tunisie: les forces politiques en présence après la...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz