Maroc

Portail Maroc

Le frère du
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Dossiers »  Tunisie: l'après Ben Ali Dossiers » Tunisie: l'après Ben Ali
Le frère du "martyr" de la "Révolution du jasmin" refuse l'argent du Golfe
Les proches de Mohammed Bouazizi, sur la tombe du défunt, le 19 janvier 2011 à Sidi Bouzid. (© )
Cliquer pour agrandir
SIDI BOUZID (Tunisie) (AFP) - "J'ai reçu deux offres d'Arabie Saoudite et du Yémen, 10.000 euros pour l'étal de fruits et légumes de mon frère, mais je ne le vendrai jamais", raconte à l'AFP Salem, frère de Mohammed Bouazizi, "martyr" à l'origine de la révolution du jasmin en Tunisie.
"Je préfère le garder en mémoire de mon frère. Un jour peut-être, il sera considéré comme un monument", espère-t-il.

Mohamed Bouazizi, 26 ans, s'était immolé le 17 décembre devant les bureaux du gouverneur de Sidi Bouzid, à 260 km au sud de Tunis, pour protester contre la saisie musclée par la police de son étal de fruits et légumes qu'il vendait sans permis pour faire vivre les siens.

Son geste de désespoir a été à l'origine de la révolte populaire sans précédent d'un mois qui a provoqué la chute du régime du président Ben Ali, réfugié depuis vendredi en Arabie Saoudite après 23 ans de règne sans partage.

L'étal, partiellement incendié lors du suicide du jeune homme, parsemé d'emballages de fruits brûlés, est soigneusement rangé dans un garage près de la maison familiale.

Le suicide de Mohammed Bouazizi avait été suivi d'au moins quatre autres en Tunisie, dont plusieurs jeunes diplômés sans emploi.

Il a aussi inspiré des jeunes en Algérie, en Egypte et en Mauritanie, reflétant le profond malaise social et politique qui règne dans ces pays.

Publié le: 20/01/2011 à 19:59:54 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Les proches de Ben Ali arrivés au Québec sont résidents...

» Enquête ministérielle sur un passage à tabac par la...

» Le gouvernement sous pression de la rue jour et nuit en...

» Tunisie: la province rejoint la capitale et fait le...

» Décès d'un Algérien qui s'est immolé par le feu à l'est...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz