Maroc

Portail Maroc

Dans l'Espagne en crise, 12 grains de raisin en espérant une année moins dure - Dossiers News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Dossiers » 2011 se termine, cap sur 2012 Dossiers » 2011 se termine, cap sur 2012
Dans l'Espagne en crise, 12 grains de raisin en espérant une année moins dure
Des Espagnols fêtent la nouvelle année à Madrid le 31 décembre 2011. (©  - Dominique Faget)
Cliquer pour agrandir
MADRID (AFP) - "Aujourd'hui, c'est un jour pour oublier la crise", dit en riant Luis Zorrilla, sur le point d'engloutir ses traditionnels douze grains de raisin, comme des milliers d'Espagnols réunis Puerta del Sol, la place de Madrid célèbre pour avoir vu naître le mouvement des indignés.
Pour cet instituteur de 46 ans, qui porte fièrement une écharpe verte avec l'inscription "école publique pour tous", 2011 a été difficile: "ma femme et moi, nous sommes fonctionnaires et il y a des coupes budgétaires. Il faut tenir le coup".

Les professeurs de la capitale ont multiplié les actions ces derniers mois pour protester contre les mesures d'austérité et "en janvier, nous envisageons déjà de nouvelles journées de mobilisation ou de grève", raconte Luis.

Mais "il faut toujours célébrer" l'arrivée d'une nouvelle année, dit-il, tandis que sa compagne, Maria, venue avec leurs fils de 4 et 7 ans, veut "espérer que 2012 soit meilleure, mais je n'y crois pas: on va tous devoir se serrer la ceinture".

Les fonctionnaires sont les premiers concernés par le plan de rigueur de 8,9 milliards d'euros adopté la veille par le nouveau gouvernement de droite, pour assainir les comptes d'un pays plongé dans la crise: en 2012 leurs salaires seront à nouveau gelés et presque aucun départ ne sera remplacé.

A l'approche de minuit, une foule de Madrilènes, auxquels se sont joints les touristes de passage, s'est réunie dans une ambiance joyeuse, refusant de se laisser démoraliser par ces mauvaises nouvelles.

Dans leurs mains, des bouteilles de cava, sorte de champagne local, mais surtout beaucoup de raisin: à chacun des douze coups du clocher, il faut avaler un grain, une tradition espagnole censée porter bonheur.

La Puerta del Sol est devenue mondialement célèbre, après avoir été occupée pendant plusieurs mois par des citoyens fustigeant tout autant la crise que la réponse apportée à celle-ci par la classe politique.

Quelques dizaines d'indignés, habillés de jaune, ont décidé de marquer le coup en avalant, une heure avant l'heure fatidique, quinze et non pas douze grains de raisin, pour rappeler le 15 mai, jour de naissance de leur mouvement, depuis imité dans de nombreux pays.

Mot d'ordre ironique de cette manifestation: "accueillir avec joie l'année du sauvetage" financier de l'Espagne, car "nous aussi nous avons envie de faire la fête, malgré tout ce qui nous tombe dessus".

Dans la foule, chacun a son anecdote pour raconter les conséquences de la crise: "cette année nous n'avons pas acheté de billets pour aller faire la fête quelque part", dit ainsi Julia Fernandez, 27 ans, coiffée d'une perruque rose, qui a préféré un dîner entre amis, moins onéreux.

Elle et son amie Federica Villani, aussi âgée de 27 ans, ont fait des études de coopération internationale, "mais il n'y a pas de travail, et avec les coupes budgétaires qu'ils font maintenant...".

La première vient de trouver un travail de vendeuse dans un magasin, la seconde espère décrocher un petit boulot comme serveuse. Le chômage touche plus d'un Espagnol sur cinq, un record parmi les pays industrialisés.

"On pense peut-être aller quelque temps en Amérique du Sud, pour chercher du travail", raconte Federica, qui se dit que "bien sûr c'est mieux de commencer la nouvelle année avec de l'espoir".

Publié le: 31/12/2011 à 22:59:36 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Les Arabes rêvent de démocratie et d'une vie meilleure...

» 2012, l'année de tous les dangers pour le marché de la...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz