Maroc

Portail Maroc

L'envoyé spécial de l'UE pour le Monténégro à Belgrade - Dossiers News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Dossiers » Le Monténégro choisit l'indépendance Dossiers » Le Monténégro choisit l'indépendance
L'envoyé spécial de l'UE pour le Monténégro à Belgrade
Le Premier ministre serbre Vojislav Kostunica le 24 octobre 2005 à New York (© AFP/Archives - Timothy A. Clary)
Cliquer pour agrandir
BELGRADE (AFP) - L'envoyé spécial de l'Union européenne (UE) pour le Monténégro Miroslav Lajcak est arrivé à Belgrade pour des entretiens avec les responsables serbes, une heure après l'annonce à Podgorica des résultats complets du référendum donnant l'indépendance au Monténégro.
M. Lajcak s'entretiendra avec le ministre des Affaires étrangères de l'Etat commun Vuk Draskovic et le président du parlement de Serbie-Monténégro Zoran Sami. M. Lajcak doit également rencontrer les président et Premier ministre serbes Boris Tadic et Vojislav Kostunica. MM. Tadic et Kostunica pourraient à cette occasion faire de premiers commentaires sur le référendum au Monténégro, selon l'agence Beta.

Le Monténégro a voté à 55,50% pour l'indépendance vis à vis de la Serbie, selon les résultats complets annoncés mardi par la Commission pour le référendum.

Les autorités serbes se résignaient lundi à voir le Monténégro voler prochainement de ses propres ailes avec la perspective que le Kosovo, leur province administrée par l'ONU, prenne le même chemin avant la fin de l'année. Le ministre serbo-monténégrin des Droits de l'Homme, Rasim Ljajic, a admis que Belgrade n'avait d'autre choix que de se rendre à l'évidence. L'indépendance "doit être acceptée et nous devons chercher les meilleures solutions pour les relations entre les deux Etats", a dit le ministre cité par l'agence de presse Beta.

"Pour nous un accord entre Belgrade et Podgorica est très important. Le plus dangereux serait que Belgrade réagisse d'une manière émotive", a-t-il ajouté. "La volonté de la majorité au Monténégro, montrée au référendum, doit être respectée (...)", a dit le ministre des Finances serbe, Mladjan Dinkic, premier responsable serbe à se prononcer sur le référendum.

Publié le: 23/05/2006 à 09:36:59 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Mondial-2006 : la Serbie-Monténégro restera unie en...

» L'UE "respecte la décision" du Monténégro sur l'indépendance

» Bruxelles considère ouverte la perspective d'une...

» Moscou "respecte le choix" des Monténégrins

» Le Monténégro inspire des communautés en Europe et ex-URSS

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2020 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz