Maroc

Portail Maroc

 Tunisie: l'après Ben Ali  - Tous les articles News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

Dossiers »  Tunisie: l'après Ben Ali Dossiers » Tunisie: l'après Ben Ali Fil RSS  Tunisie: l'après Ben Ali  - Tous les articles News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Des Tunisiennes s'alarment de la "tentation obscurantiste"
Une jeune femme tient une bougie lors d'une manifestation à Tunis, le 22 janvier 2011 (©  - Martin Bureau)TUNIS (AFP) - "J'ai peur du retour des islamistes, qu'ils nous imposent une culture étrangère, nous disent comment nous habiller": Sonia ne cache pas ses craintes, comme d'autres Tunisiennes, après la "révolution de jasmin" qui a mis fin au régime de fer, mais laïque, du président Ben Ali.

Publié le: 23/01/2011 à 14:14 GMT

La survie du gouvernement de transition en question
Le président de la transition, Fouad Mbazaa (C), lors du premier Conseil des ministres, le 20 janvier 2011 à Tunis (©  - Fethi Belaid)TUNIS (AFP) - Moins d'une semaine après sa formation, le gouvernement de transition tunisien est pris entre la pression de la rue qui réclame le départ des caciques de l'ancien régime qui y siègent, et les tenants d'une continuité étatique censée assurer la stabilité du pays, relèvent les analystes.

Publié le: 23/01/2011 à 14:04 GMT

L'Arabie saoudite a accueilli Ben Ali pour arrêter l'effusion de sang
Ben Ali, le 26 août 2009 à Tunis (©  - Fethi Belaid)RYAD (AFP) - L'Arabie saoudite a assuré dimanche avoir voulu contribuer à arrêter "l'effusion de sang" en Tunisie en acceptant de donner asile au président déchu Zine El Abidine Ben Ali, le 14 janvier.

Publié le: 23/01/2011 à 13:01 GMT

Appel aux instituteurs à renoncer à leur "grève irresponsable"
Manifestation à Tunis, le 23 janvier 2011 (©  - Fethi Belaid)TUNIS (AFP) - Le ministre tunisien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ahmed Ibrahim, a appelé dimanche à Tunis les enseignants du primaire à "renoncer à leur grève irresponsable", prévue à partir de lundi, jour de la reprise programmée des cours dans le pays.

Publié le: 23/01/2011 à 12:57 GMT

Deux proches collaborateurs de Ben Ali en résidence surveillée
Abdallah Kallel, président du sénat et ancien ministre de l'Intérieur, le 15 janvier 2011 à Tunis (©  - Fethi Belaid)TUNIS (AFP) - Deux des plus proches collaborateurs du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali, dont l'ancien ministre de l'Intérieur, ont été placés en résidence surveillée et un troisième est activement recherché, a annoncé dimanche l'agence officielle TAP.

Publié le: 23/01/2011 à 12:00 GMT

La "Caravane de la libération" à Tunis pour "faire tomber le gouvernement"
Manifestation à Tunis, le 22 janvier 2011 (©  - Martin Bureau)TUNIS (AFP) - "Le peuple vient faire tomber le gouvernement": près d'un millier de jeunes Tunisiens venus du centre frondeur et déshérité du pays sont entrés dans Tunis dimanche matin, brandissant les portraits des "martyrs" de la "révolution du jasmin".

Publié le: 23/01/2011 à 10:28 GMT


« Début Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant Fin »
Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  


© 2001- 2014 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz