Maroc

Portail Maroc

Deux proches collaborateurs de Ben Ali en résidence surveillée - Dossiers News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Dossiers »  Tunisie: l'après Ben Ali Dossiers » Tunisie: l'après Ben Ali
Deux proches collaborateurs de Ben Ali en résidence surveillée
Abdallah Kallel, président du sénat et ancien ministre de l'Intérieur, le 15 janvier 2011 à Tunis (©  - Fethi Belaid)
Cliquer pour agrandir
TUNIS (AFP) - Deux des plus proches collaborateurs du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali, dont l'ancien ministre de l'Intérieur, ont été placés en résidence surveillée et un troisième est activement recherché, a annoncé dimanche l'agence officielle TAP.
Abdallah Kallel, président du sénat et ancien ministre de l'Intérieur et Abdel Aziz Ben Dhia, conseiller de Ben Ali et l'un des architectes de sa politique, ont été arrêtés et placés en résidence surveillée, selon l'Agence officielle de presse.

Abdel Wahab Abdallah, autre éminence grise, de Ben Ali, ministre-conseiller à la présidence, qui avait la haute main sur l'information est "recherché par les services compétents", ajoute la TAP.

Jusqu'ici, le sort de ces responsables de l'ancien régime, faisait l'objet de rumeurs contradictoires, certaines évoquant leurs arrestations et d'autres leur fuite.

Publié le: 23/01/2011 à 12:00:41 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Les proches de Ben Ali arrivés au Québec sont résidents...

» Enquête ministérielle sur un passage à tabac par la...

» Le gouvernement sous pression de la rue jour et nuit en...

» Tunisie: la province rejoint la capitale et fait le...

» Décès d'un Algérien qui s'est immolé par le feu à l'est...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz