Maroc

Portail Maroc

La crise de la dette en zone euro depuis fin 2009 - Dossiers News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Dossiers » La crise de la dette en Europe Dossiers » La crise de la dette en Europe
La crise de la dette en zone euro depuis fin 2009
Lors d'une manifestation devant le parlement à Athènes le 29 juin 2011 (©  - Louisa Gouliamaki)
Cliquer pour agrandir
BRUXELLES (AFP) - Voici les dates clés de la crise de la dette dans laquelle se débat la zone euro depuis plus de deux ans:
--2009--

- déc: GRECE: Alerte de l'UE sur les finances publiques grecques, après une révision à la hausse du déficit (12,7% du PIB). Dégradation de la note sur la dette du pays. C'est le déclenchement d'une crise de l'endettement public qui va faire trembler toute la zone euro.

--2010--

- jan: ESPAGNE: Plan d'austérité pour réduire les déficits publics (11,2% du PIB), suivi en mai de nouvelles mesures.

- mai: GRECE: le pays ne peut plus emprunter seul auprès des investisseurs qui réclament des taux d'intérêt trop élevés. Un premier programme de prêts de l'UE et du FMI de 110 milliards d'euros est décidé dans l'urgence, en contrepartie d'un plan d'austérité.

L'inquiétude grandit. Création dans la foulée du Fonds européen de stabilité financière (FESF), afin de venir en aide à tous les pays fragiles de la zone euro.

- juil: ITALIE: Plan d'austérité. Le pays affiche une des dettes les plus élevées du monde (1.900 milliards d'euros).

- nov: IRLANDE: le pays craque à son tour, victime d'une crise bancaire et de l'éclatement d'une bulle immobilière. Plan de sauvetage de l'UE et du FMI de 85 milliards d'euros, dont 35 milliards pour les banques.

--2011--

- mai: PORTUGAL: Aide de l'UE et du FMI de 78 milliards d'euros, en échange de réformes et d'un programme d'austérité.

- août: L'ITALIE et l'ESPAGNE attaquées sur les marchés financiers. La France tremble aussi pour la première fois: premier plan d'austérité suivi d'un second en novembre.

- 27 oct: GRECE: la situation ne cesse de se dégrader. Accord européen sur un 2e plan d'aide de 130 milliards d'euros et un effacement de 100 milliards d'euros de sa dette détenue par les banques, qui doit encore être négocié. En échange: encore un plan de rigueur et quasi mise sous tutelle du pays.

- début nov: GRECE: Crise politique. Le Premier ministre Georges Papandréou, très impopulaire, démissionne après avoir annoncé puis renoncé à un projet de référendum. Un technocrate, Lucas Papademos, le remplace.

- mi-nov: L'ITALIE dans la tourmente. Le Premier ministre Silvio Berlusconi démissionne, remplacé par l'ex-commissaire européen Mario Monti.

- 9 déc: Les pays de l'UE, excepté le Royaume-Uni, s'entendent pour travailler à un nouveau pacte d'"union de stabilité budgétaire" pour renforcer la discipline. Mise en place du Fonds de secours permanent de la zone euro (Mécanisme européen de stabilité) avancé à juillet 2012.

- 21 déc: Prêts d'une ampleur inédite de la BCE aux banques.

--2012--

- 13 jan: Dégradation par S&P de la note de neuf pays de la zone euro. La France et l'Autriche perdent leur "AAA".

- 30 jan: sommet de l'UE pour adopter le nouveau traité budgétaire

Publié le: 30/01/2012 à 15:04:31 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Le nouveau pacte budgétaire européen critiqué dans la...

» Pacte budgétaire européen: remous à Prague après le...

» Les Européens jouent le contre-la-montre pour sauver la...

» L'UE veut encourager le libre-échange pour relancer la...

» Sarkozy rejette l'idée d'une mise sous tutelle...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz