Maroc

Portail Maroc

Action symbolique des syndicats devant la Commission à Bruxelles - Dossiers News, Informations, Maroc, Monde, Politique, Economie, Finances, Proche Orient, Sport
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Dossiers » Europe: la cure d'austérité Dossiers » Europe: la cure d'austérité
Action symbolique des syndicats devant la Commission à Bruxelles
Rassemblement syndical devant la Commission européenne à Bruxelles le 15 décembre 2010 (©  - Georges Gobet)
Cliquer pour agrandir
BRUXELLES (AFP) - Quelque 200 à 300 personnes ont manifesté symboliquement mercredi devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles pour protester contre les plans d'austérité en Europe, dans le cadre d'une journée européenne de mobilisation, à la veille d'un sommet de l'UE.
Les manifestants, qui avaient répondu à l'appel des trois principaux syndicats belges, se sont rassemblés à la mi-journée devant l'entrée principale du siège de l'exécutif européen.

Ils ont déployé des banderoles sur lesquelles on pouvait notamment lire les slogans "Non à l'austérité, priorité à l'emploi" et "Pas de coupe dans les dépenses publiques".

Quelques manifestants s'étaient déguisés en "banquiers-vampires", portant une longue cape noire sur un costume-cravate et arborant de fausses dents de Dracula. "Je suis Vlad le banquier, c'est moi qui suce le sang des travailleurs", lançait l'un d'entre eux, Wouter Vanaelst de son vrai nom.

"Il s'agit d'un appel symbolique pour stopper l'austérité impulsée par l'UE et relayée par les gouvernements", a déclaré à l'AFP le secrétaire général de la CSC, premier syndicat belge, Claude Rolin.

"Ces plans d'austérité sont injustes, ils frappent les victimes de la crise et pas les responsables, et ils sont économiquement imbéciles", a ajouté M. Rolin.

Les syndicats belges et la Confédération européenne des syndicats (CES) proposent comme alternative l'instauration d'une taxe sur les transactions financières et la création d'euro-obligations.

Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, souhaite aborder jeudi lors d'un sommet de l'UE à Bruxelles s'il en a "l'occasion" son idée de créer des euro-obligations, des emprunts lancés en commun par plusieurs Etats pour mutualiser les risques et --affirment ses promoteurs-- protéger les pays les plus faibles face aux attaques des spéculateurs.

"Ce ne sera peut-être pas pour ce sommet, mais les dirigeants européens devront examiner sérieusement cette possibilité l'an prochain lorsque l'austérité aura commencé à mordre dans la croissance", a déclaré le secrétaire-général de la CES, John Monks, à propos de ces euro-obligations, jusqu'à présent rejetées par plusieurs Etats dont l'Allemagne.

Publié le: 15/12/2010 à 13:26:58 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Austérité en Europe: manifestation violente en Grèce,...

» Le Parlement irlandais approuve le plan d'aide international

» Grande-Bretagne: l'austérité a un goût trop amer pour...

» Italie: coupes dans le budget de la Culture: Pompéi...

» Estonie: de jeunes familles victimes de la crise

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2017 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz