Maroc

Portail Maroc

Taxe pour copie privée: les fabricants d'audiovisuel vont saisir la justice Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Nouvelles technologies Monde » Nouvelles technologies
Taxe pour copie privée: les fabricants d'audiovisuel vont saisir la justice
PARIS (AFP) - Le Syndicat des industriels de matériels audiovisuels et électroniques (Simavelec) va déposer un recours devant le Conseil d'Etat pour demander l'annulation de la nouvelle taxe pour copie privée devant entrer en vigueur le 1er février, a-t-il annoncé vendredi à l'AFP.
"On va saisir le Conseil d'Etat une fois que le texte sera publié au Journal officiel", a déclaré à l'AFP Bernard Heger, délégué général du Simavelec.

Le but de cette action auprès de la haute juridiction administrative est d'obtenir l'annulation de cette nouvelle taxe, et son remplacement par un dispositif "plus juste et plus adapté", qui reposerait sur le "préjudice subi".


Le recours n'est pas suspensif.

Cette taxe a été instaurée pour financer la création artistique en compensation des pertes de droits d'auteur en raison de la copie des oeuvres sur des CD et DVD vierges, baladeurs, etc.

Elle s'applique également sur les GPS, les décodeurs ou box internet munis d'un disque dur de stockage, et bientôt sur les tablettes numériques de type iPad, mais pas sur les ordinateurs.

"Nous sommes pour le financement de la création, mais il commence à y avoir des problèmes de distorsions de la concurrence", affirme M. Heger, en référence à la position privilégiée du géant américain de l'informatique Microsoft, qui a jusqu'ici obtenu l'exemption des produits fonctionnant sous Windows au motif qu'ils pouvaient être assimilés à des ordinateurs.

Or plusieurs produits, comme des téléphones ou tablettes, fonctionnent aujourd'hui avec Windows et ne sont donc pas taxés, contrairement aux produits des concurrents de Microsoft.

La fabricant français Archos veut d'ailleurs lui aussi déposer un recours devant le Conseil d'Etat contre la taxation des tablettes, adoptée le 12 janvier par la Commission sur la rémunération pour copie privée, et qui devrait entrer en vigueur en février. Le Simavelec siège au sein de cette Commission.

Les fabricants de matériel électronique et audiovisuel versent chaque année environ 185 millions d'euros au titre de la taxe pour copie privée, aux représentants des ayant-droits, la SACEM et la SACD, selon le Simavelec.

Publié le: 21/01/2011 à 13:13:17 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Le fondateur de Wikileaks Julian Assange comparaît...

» Google Maps: Google condamné en France pour abus de...

» Avec Twitter les commissaires européens goûtent au...

» Orange réalise une marge de l'ordre de 35% dans la...

» Hirai remplace Stringer à la tête de Sony confronté à de...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2017 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz