Maroc

Portail Maroc

Un tableau de Degas, volé il y a 38 ans, rendu par les USA à la France Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Insolite Monde » Insolite
Un tableau de Degas, volé il y a 38 ans, rendu par les USA à la France
WASHINGTON (AFP) - Un tableau du peintre impressionniste français Edgar Degas, volé il y a 38 ans dans un musée de Normandie et retrouvé lors d'une vente aux enchères à New York l'année dernière, va pouvoir regagner la France après avoir été rendu vendredi par les douanes américaines.
"Les Blanchisseuses souffrant des dents", une toile de petite taille (16 cm sur 21 cm), réalisée vers 1870/1872, avait été dérobée en 1973. Appartenant au Louvre, elle était en dépôt depuis les années 1960 au Musée Malraux du Havre.

Après avoir disparu de la circulation pendant près de quarante ans, elle a été repérée en novembre 2010 par une personne du Havre dans le catalogue d'une vente impressionniste de Sotheby's à New York où elle était estimée entre 350.000 et 450.000 dollars.


Alertée par le ministère français de la Culture qui lui a signalé que ce tableau appartenait aux collections publiques françaises, Sotheby's a accepté de retirer la toile de la vente. Son propriétaire, qui a affirmé la tenir de son père sans savoir qu'elle avait été volée, a remis l'oeuvre aux services américains des douanes (ICE).

"Une enquête reste ouverte", a affirmé le directeur d'ICE, John Morton, refusant de donner plus de détails sur le parcours du tableau volé, rendu aux musées français à la suite d'une "saisie consensuelle".

"A aucun moment son authenticité n'a été remise en question", a affirmé à l'AFP Mona Forman, enquêtrice pour ICE à New York, indiquant qu'au dos le tableau portait les initiales "RF" de la République française ainsi que des indications de son enregistrement dans les collections du Louvre.

Publié le: 21/01/2011 à 21:02:29 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» "Starbikes", le Starbucks du pauvre en Indonésie

» Des jumelles séparées à la naissance en Indonésie se...

» Des élus slovaques se mettent à nu contre leur immunité...

» Une troupe de babouins détrousse les voyageurs entre le...

» Chili: la police traque les voleurs de cinq tonnes de...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2017 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz