Maroc

Portail Maroc

Stabilisation du nombre d'incidents relatifs à la sécurité des médecins Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Médecine / Santé Monde » Médecine / Santé
Stabilisation du nombre d'incidents relatifs à la sécurité des médecins
PARIS (AFP) - Les médecins ont déclaré 535 incidents relatifs à leur sécurité en 2008, un chiffre qui semble montrer une stabilisation après le pic enregistré en 2007, selon le bilan annuel de l'Observatoire de la sécurité des médecins mis en place par Ipsos pour le Conseil national de l'Ordre.
L'agression verbale entre un patient et le médecin continue d'être l'incident le plus fréquemment observé (29% de l'ensemble des déclarations). Suivent le vol et le hold-up dans le lieu d'exercice habituel du médecin (19%).

Les agressions verbales entre un patient et une personne travaillant avec le médecin arrivent en 3e position (11%). Les actes de vandalisme ainsi que les agressions physiques entre un patient et le médecin viennent ensuite à égalité (8%).


837 déclarations avaient été recensées en 2007, le nombre le plus élevé depuis la création de l'observatoire en 2003.

Le nombre de déclarations enregistrées en 2008 "se rapproche des tendances plus basses enregistrées entre 2003 et 2006", relève l'observatoire dans sa synthèse publiée mercredi, tout en soulignant qu'"il est aujourd'hui encore difficile de pouvoir interpréter ces résultats".

Les médecins généralistes sont toujours les principaux concernés. Ils sont à l'origine de 62% des fiches de déclarations d'incident.

Parmi les spécialistes, ophtalmologistes et psychiatres restent en tête des spécialités les plus concernées par les incidents. Viennent ensuite les gynécologues-obstétriciens, les dermatologues et les radiologues.

Alors que 2007 avait vu une forte hausse du nombre de déclarations parmi les médecins du travail (25), le nombre recensé en 2008 baisse sensiblement (7).

En ce qui concerne la répartition géographique, la Seine-Saint-Denis demeure le département recensant le plus d'incidents, malgré une baisse importante (39 déclarations contre 59 en 2007).

Viennent ensuite le Val-d'Oise (33 déclarations), le Nord (27) Paris (22), la Seine-Maritime (20), la Seine-et-Marne (19), les Hauts-de-Seine (17) et le Val-de-Marne (14).

Le temps d'attente jugé excessif est, d'après les médecins, la raison à l'origine du plus grand nombre d'incidents (9%). Viennent ensuite le refus de prescription (8%) et la tentative de vol ou le vol (7%).

La grande majorité des incidents recensés (72%) se sont produits dans le cadre d'un exercice de médecine de ville (dans le cabinet du médecin dans 61% des cas).

Publié le: 25/03/2009 à 11:23:14 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Prothèses PIP: Bertrand favorable à une mission...

» La France désenfumée depuis cinq ans, mais toujours...

» "Tout s'accélère" dans la recherche sur les cancers

» Cancer de la peau: les Etats-Unis approuvent un nouveau...

» Plus de 97% des généralistes optent pour la rémunération...

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Santé

» Agence Nationale de l'Assurance Maladie

» OMS Maroc

» Croissant Rouge Marocain

» Médecins sans Frontières

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz