Maroc

Portail Maroc

Sidaction 2009: 5.801.056 millions d'euros de promesses de dons Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Médecine / Santé Monde » Médecine / Santé
Sidaction 2009: 5.801.056 millions d'euros de promesses de dons
PARIS (AFP) - L'édition 2009 du Sidaction, qui mobilise depuis vendredi plusieurs chaînes de télévision et de radio, a enregistré dimanche à minuit 5.801.056 d'euros de promesses de dons.
"La collecte est bonne, on est en progression par rapport à l'année dernière", a indiqué à l'AFP Eric Fleutelot, directeur général adjoint de Sidaction.

En 2008, le Sidaction avait recueilli 4,35 millions d'euros dimanche en fin d'après-midi et 6,3 millions au total pendant le traditionnel week-end de mobilisation.


Les dons peuvent encore être enregistrés jusqu'au 11 avril par téléphone en composant le 110, par SMS avec le mot "don" envoyé au 33000 et par internet sur le site www.sidaction.org (ouvert tout au long de l'année).

En 2008, le Sidaction avait recueilli 18,8 millions d'euros sur l'ensemble de l'année.

Onze chaînes de télévisions (TF1, l'ensemble des chaînes de France Télévisions, RFO, Canal+, Arte, M6, W9 et LCI), et les radios Europe 1, France Inter, France Info, France Bleu et RTL ont multiplié ce week-end les programmes pour sensibiliser leurs téléspectateurs et auditeurs à la maladie et à sa prévention.

Plus de 4.000 bénévoles se sont mobilisés pour recueillir les promesses de dons et quelque 350 animations se sont déroulées dans les régions de métropole et d'outre-mer.

"Avec l'argent récolté, nous allons pouvoir renforcer le soutien à des équipes de recherche en France afin de pouvoir mieux comprendre comment le virus fonctionne et surtout pouvoir disposer de traitements plus simples avec moins d'effets indésirables", a indiqué Eric Fleutelot.

Sidaction entend également "renforcer ses programmes de prévention en France et dans les pays en développement et mettre à disposition plus de préservatifs", a-t-il précisé.

Ce 15e Sidaction intervient en pleine polémique après les propos du pape Benoît XVI, selon lequel "on ne peut pas régler le problème du sida avec la distribution de préservatifs" et "au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème".

Des militants de l'association de lutte contre le sida Act-Up ont dénoncé dimanche les propos de Benoît XVI sur le préservatif et le sida en s'allongeant sur le parvis de Notre-Dame, à Paris, où ils ont été pris à partie par de jeunes catholiques.

Pour la première fois, le logo du Sidaction est apparu cette année à l'écran sur France 2 lors de la messe télévisée, ce qui a déclenché les protestations d'animateurs d'un blog de soutien au pape voyant dans ce ruban rouge un "signe profane".

Mgr Jean-Michel di Falco, président du Conseil pour la communication au sein du Conseil des évêques de France, et le frère Arnaud de Coral, producteur du Jour du Seigneur, ont également exprimé leur "désaccord" à France Télévisions.

Sidaction a cependant "pu faire rentrer dans tous les foyers l'information importante, que le sida est toujours là, qu'on ne guérit pas du sida, qu'il faut se protéger", a souligné Eric Fleutelot.

"Les traitements dont on dispose permettent de vivre mieux mais on meurt toujours du sida", a-t-il ajouté.

L'année dernière, "environ 6.500 personnes en France ont découvert leur séropositivité, ça fait près de 20 personnes par jour, c'est trop", s'est-il indigné.

Dans le monde, quelque 33 millions vivaient avec le VIH/sida en 2007.

L'Afrique sub-saharienne reste de loin le premier foyer d'infection avec 67% de la population mondiale infectée, dont près de 90% des enfants touchés dans le monde.

Sidaction.org

Publié le: 22/03/2009 à 23:37:20 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Prothèses PIP: Bertrand favorable à une mission...

» La France désenfumée depuis cinq ans, mais toujours...

» "Tout s'accélère" dans la recherche sur les cancers

» Cancer de la peau: les Etats-Unis approuvent un nouveau...

» Plus de 97% des généralistes optent pour la rémunération...

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Santé

» Agence Nationale de l'Assurance Maladie

» OMS Maroc

» Croissant Rouge Marocain

» Médecins sans Frontières

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz