Maroc

Portail Maroc

Séquestration à La Poste: Olivier Besancenot jugé en appel en décembre 2012 Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Politique / Diplomatie Monde » Politique / Diplomatie
Séquestration à La Poste: Olivier Besancenot jugé en appel en décembre 2012
VERSAILLES (AFP) - Le procès en appel d'Olivier Besancenot et de dix autres postiers, condamnés pour avoir séquestré des cadres de La Poste lors d'une occupation musclée des locaux de l'entreprise à Nanterre en mai 2010, a été fixé mercredi du 12 au 14 décembre 2012 par la cour d'appel de Versailles.
Les onze prévenus, dont M. Besancenot, étaient présents à l'audience de fixation de ce procès, à laquelle se sont rendus, pour les soutenir, près de quarante autres employés de la Poste.

En septembre, l'ex-leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et les dix autres prévenus avaient été condamnés à une amende de 1.500 euros avec sursis par le tribunal correctionnel de Nanterre.


Ils avaient été également condamnés à payer 500 euros de dommages et intérêts aux parties civiles et 150 euros pour frais de justice.

Les magistrats de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre avaient en revanche relaxé quatre des prévenus et prononcé une relaxe générale pour "entrave à la liberté du travail".

Treize employés de La Poste, majoritairement des cadres de la gestion des ressources humaines, avaient accusé les postiers de les avoir séquestrés pendant plus de deux heures lors du conflit contre le projet "Facteurs d'avenir", qui prévoit notamment une restructuration de la distribution du courrier.

Les prévenus et le parquet avaient fait appel du jugement.

Publié le: 01/02/2012 à 14:30:59 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» "Sans tricher", Eva Joly se livre dans une...

» Sondages: un duel Hollande-Sarkozy se confirme,...

» EXCLUSIF AFP - Bettencourt : Eric Woerth convoqué la...

» Comme Hollande, Sarkozy dénonce les banquiers et la...

» Marine Le Pen courtise les outre-mer, mais doit renoncer...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz