Maroc

Portail Maroc

Sarkozy s'en prend à Parisot sur les rémunérations des dirigeants Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Economie / Finances Monde » Economie / Finances
Sarkozy s'en prend à Parisot sur les rémunérations des dirigeants
PARIS (AFP) - Le président Nicolas Sarkozy s'en est pris mercredi, devant les députés UMP, à la présidente du Medef, jugeant inacceptable que "Laurence Parisot dise qu'elle n'a pas le désir d'évoquer le partage des profits", selon des participants à cette rencontre.
"Si le Medef n'y va pas, on ira par la loi", s'est également engagé le chef de l'Etat, à l'occasion d'une réception à l'Elysée à laquelle étaient conviés l'ensemble des députés UMP, selon ces participants.

"Les dégâts" des affaires citées ces derniers jours dans la presse "sont considérables. Le Medef a jusqu'au 31 mars pour nous faire des propositions. Les chefs d'entreprise ne peuvent pas avoir de bonus quand leur entreprise est aidée par l'Etat", a-t-il dit en réponse à une question du vice-président de l'Assemblée, Marc Laffineur.


"Je ne peux pas accepter que Laurence Parisot dise qu'elle n'a pas le désir d'évoquer le partage des profits". Et d'ajouter, ironiquement, qu'on "ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif", signe, selon les témoins, qu'il ne croyait pas beaucoup à un accord du patronat.

Le gouvernement a écrit au Medef et à l'Association française des entreprises privées pour les sommer de définir un dispositif incitant les dirigeants d'entreprises qui licencient à renoncer à leurs bonus avant le 31 mars.

Publié le: 25/03/2009 à 16:45:47 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Wall Street ouvre en hausse, dopée par Facebook

» Le marché automobile français commence mal l'année

» Un fournisseur de Vuitton va reprendre l'usine Lejaby...

» Bruxelles oppose son veto à la fusion de NYSE Euronext...

» Le Portugal obtient un répit mais les craintes d'une...

Suite »

Ressources web

» Bourse de Casablanca

» Bank Al-Maghreb

» Banque africaine de développement

» Ministère des finances et de la privatisation

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2017 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz