Maroc

Portail Maroc

Pièces d'armures du XVIe à Valenciennes: plus grande découverte en France Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Art / Culture Monde » Art / Culture
Pièces d'armures du XVIe à Valenciennes: plus grande découverte en France
LILLE (AFP) - Les 400 pièces d'armures du XVIe siècle, sans doute espagnoles, récemment mises au jour à Valenciennes (Nord) constituent "la plus importante collection d'éléments de protection individuelle découverte en France lors de fouilles", ont indiqué mardi des archéologues de la région.
"C'est une découverte tout à fait unique en France de par son importance, ne serait-ce que le nombre (...), d'autant que les pièces sont très bien conservées", a déclaré à l'AFP Arnaud Tixador, archéologue municipal.

Outre les 400 pièces d'armures (plastrons -pièces recouvrant la poitrine-, dossières...) datant de la fin du XVIe siècle, qui permettaient d'équiper 200 hommes, les archéologues ont mis au jour quelque 150 pièces d'arquebuses du début du XVIIe siècle.


L'ensemble a été retrouvé ces derniers jours lors de fouilles préventives avant la construction d'un immeuble.

Les pièces d'armures, et quatre casques, "appartenaient probablement à une compagnie de fantassins espagnols", a précisé à l'AFP Gilles Leroy, du service régional d'archéologie.

[>photo1<]

Les pièces de cuirasse étaient dissimulées "dans une fosse carrée" profonde d'un mètre, selon M. Tixador, qui évoque une "cachette".

Elles ont pu soit être mises à l'abri par un fondeur, pour protéger son stock, soit être cachées par exemple par des soldats insurgés, pour s'en servir ultérieurement, selon M. Tixador.

Quant à l'origine des pièces, "c'est peut-être tout simplement une revente par une compagnie espagnole d'un matériel obsolète. Ou alors on peut imaginer que ce matériel a été volé à l'armée espagnole", a expliqué M. Leroy.

A cette époque, Valenciennes, avec la vallée de l'Escaut, est occupée par l'Espagne. Elle est un foyer de protestantisme très important et le roi d'Espagne Philippe II l'assiège pour la reprendre et la replacer dans le giron catholique.

La présence d'importants contingents s'explique aussi par le fait que Valenciennes est alors une ville-clé dans le dispositif militaire espagnol.

D'autres fouilles devraient être conduites, le site contenant probablement d'autres dépôts.

Publié le: 14/11/2006 à 16:32:36 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La voix du chancelier Bismarck découverte sur un...

» "Sur la planche": l'énergie brute des "filles...

» Le musée Toulouse-Lautrec d'Albi, transformé, rouvrira...

» L'un des premiers opéras payants, "Egisto", pour la...

» Avec "Elles", Juliette Binoche s'expose et se dévoile

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Culture

» Ministère de la Communication

» UNESCO Maroc

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2017 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz