Maroc

Portail Maroc

Pépite du web, le site d'hébergement chez l'habitant Airbnb s'ancre à Paris Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Nouvelles technologies Monde » Nouvelles technologies
Pépite du web, le site d'hébergement chez l'habitant Airbnb s'ancre à Paris
PARIS (AFP) - Succès fulgurant de l'internet depuis sa création aux Etats-Unis en 2008, le site d'hébergement chez l'habitant Airbnb ouvre des bureaux en France ce mercredi, après Londres, Hambourg et Berlin en 2011.
"La France est un pays où Airbnb marche très bien. Avec des bureaux à Paris, on sera plus proche de notre communauté, on pourra rencontrer les gens et mieux développer l'offre", a dit à l'AFP Brian Chesky, co-fondateur de cette start-up qui pèserait plus d'un milliard de dollars selon les estimations du secteur.

Vingt personnes ont été recrutées pour la France.


Airbnb met en relation des internautes offrant ou recherchant des chambres, appartements, maisons et châteaux, voire des cabanes, caravanes, igloos et autres yourtes, pour voyager "autrement". Dans la moitié des cas, l'hébergeur vit sur place et accueille contre finance des voyageurs pour une nuit ou plus. Dans les autres cas, le logement est proposé en l'absence de l'hébergeur.

A mi-chemin entre le "couchsurfing" (prêt de canapé, gratuit) et l'hôtel, Airbnb a en ligne plus de 100.000 hébergements dans 19.000 villes à travers le monde. Cinq millions de nuitées ont été réservées sur le site depuis 2008, dont les trois-quarts hors des Etats-Unis. Paris est le 2e marché après New York, avec 270.000 nuitées réservées en 2011.

Airbnb trouve son origine dans l'histoire de trois matelas pneumatiques installés pour fournir un couchage à des voyageurs en panne d'hôtel lors d'une conférence à San Francisco: "Mon copain Joe et moi, on s'est fait un peu d'argent en louant des matelas chez nous", raconte Brian Chesky, 30 ans, à l'époque jeune diplômé en design.

De ce concept "Airbed and breakfast" (matelas gonflable et petit-déjeuner) est né "Airbnb", lancée fort opportunément à l'été 2008 lors d'un grand congrès démocrate à Denver (Etats-Unis) où les hôtels affichaient complets. "Une centaine de personnes se sont logées grâce à nous", raconte Chesky.

La start-up, qui prospère en prélevant des commissions sur les transactions conclues, a vite grossi, levant trois fois des fonds en 2009, 2010 et 2011, soit 120 millions de dollars au total. Après Paris, Airbnb s'installera prochainement à Barcelone, Copenhague, Milan, Moscou et Sao Paulo.

Publié le: 31/01/2012 à 23:04:39 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Le fondateur de Wikileaks Julian Assange comparaît...

» Google Maps: Google condamné en France pour abus de...

» Avec Twitter les commissaires européens goûtent au...

» Orange réalise une marge de l'ordre de 35% dans la...

» Hirai remplace Stringer à la tête de Sony confronté à de...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz