Maroc

Portail Maroc

Peines d'emprisonnement de six mois à six ans dans une affaire de moeurs à Marrakech Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc Maroc
Peines d'emprisonnement de six mois à six ans dans une affaire de moeurs à Marrakech
Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné, dans la nuit de vendredi à samedi, treize personnes dont 11 Marocains et deux Français tous appartenant à un réseau spécialisé dans la production de films pornographiques à caractère homosexuel, à des peines allant de six mois à six ans de prison ferme et à des amendes allant de 1.000 à 30.000 DH.
Selon des sources judiciaires à Marrakech, le tribunal qui a également acquitté quatre personnes poursuivies dans la même affaire, a ainsi condamné le dénommé (J.A) un français d'origine marocaine à six ans de prison ferme, la peine la plus lourde, alors que onze Marocains ont écopé de peines allant de six mois à cinq ans de prison ferme assorties d'amendes variant entre 1000 et 30.000 DH. Le tribunal a, en outre, condamné à un an de prison ferme le dénommé (J.J.R) un français commerçant de son état et acquitté un autre ressortissant français (C.L), gérant d'une maison d'hôte dans la cité ocre tout en décidant la fermeture de son établissement. Selon un communiqué de la DGSN rendu public le 20 février dernier, les 17 mis en cause ont été arrêtés en février dernier alors qu'ils tournaient cinq films pornographiques ainsi que des séquences et photographies du genre érotique dans la ville de Marrakech et ses régions et ce, durant la période allant de février à octobre 2005. Les personnes qui participaient au tournage de ces films, ont été recrutées au moyen de promesses alléchantes comme l'émigration en France et le recrutement dans des maisons de films pornographiques. Le commanditaire des tournages est en état de fuite. Il s'agit d'un manager superviseur en France, gérant d'une maison spécialisée dans la production de films pornographiques et leur diffusion dans des sites privés via Internet.
Publié le: 04/03/2006 à 14:50:12 GMT Source : MAP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Attentat de Marrakech: les parents d'une victime...

» Après New York, le roi saoudien poursuit sa...

» Arabie: le roi Abdallah en "bonne santé" selon le...

» le roi Abdallah d'Arabie saoudite, en convalescence,...

» Maroc: deux nouvelles tentatives d'immolation par le feu

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2019 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz