Maroc

Portail Maroc

Niger: manifestation pour la libération de l'ex-Premier ministre Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde Monde
Niger: manifestation pour la libération de l'ex-Premier ministre
NIAMEY (AFP) - Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Niamey pour exiger la libération de l'ex-Premier ministre Hama Amadou détenu depuis près de quatre mois, a constaté un journaliste de l'AFP.
Aux cris de "libérez Hama !", "Non aux élections de 2009 sans Hama !", les manifestants, dont une bonne partie arboraient des pagnes et tee-shirts à l'effigie du détenu, ont défilé pacifiquement dans les rues avant de tenir un meeting sur la Place de la concertation située devant le Parlement.

Certains manifestants brandissaient des portraits géants du prisonnier ainsi que des pancartes où on pouvait lire "A bas les comploteurs" ou qui réclamaient "une justice libre et indépendante" pour M. Amadou.


Plusieurs députés du Mouvement national pour la société de développement (MNSD, au pouvoir), dont M. Amadou est paradoxalement le président, ont pris part à la manifestation.

Dans un message adressé aux manifestants et lu par le député MNSD Soumana Sanda, M. Amadou a assure n'avoir "rien perdu de sa détermination d'être libéré et de conduire le parti à la victoire finale en 2009 (ndlr: aux élections présidentielles)".

M. Sanda, un des instigateurs de la manifestation, a déploré "les moments difficiles" que vit le MNSD en "raison de la volonté du régime (du président Mamadou Tandja) d'asseoir un pouvoir absolu".

"La justice, la police, les médias d'Etat sont abusivement utilisés pour régler des problèmes internes au parti", a-t-il affirmé.

Les forces de l'ordre ont été déployées dans la ville pour prévenir d'éventuels débordements, mais la manifestation s'est dispersée dans le calme en début d'après-midi.

Longtemps présenté comme le probable successeur de M. Tandja, Hama Amadou est écroué depuis le 26 juin à la prison de haute sécurité de Koutoukalé (ouest de Niamey) pour détournement présumé de fonds publics.

Nommé chef du gouvernement en janvier 2000 et renversé en mai 2007 par une motion de censure surprise, Hama Amadou avait dénoncé une "machination" du président Tandja pour l'écarter de la présidentielle de 2009, à laquelle le chef de l'Etat ne peut constitutionnellement se présenter.

Fin août, la commission d'instruction chargée du dossier a rejeté deux demandes de liberté provisoire pour M. Amadou.

Publié le: 19/10/2008 à 15:07:05 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La Belgique est officiellement entrée en récession

» Sénégal: l'opposition promet une "nouvelle stratégie",...

» Russie: Poutine prêt à un deuxième tour, même s'il...

» L'Europe toujours saisie par le froid, des dizaines de morts

» Tunisie: première visite de la directrice du FMI...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2014 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz