Maroc

Portail Maroc

Michaël Youn arroseur arrosé d'un vrai cambriolage présenté comme une blague Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » People Monde » People
Michaël Youn arroseur arrosé d'un vrai cambriolage présenté comme une blague
PARIS (AFP) - Michaël Youn a maintenu lundi qu'il avait bien été cambriolé la nuit du réveillon, et s'étonne que des journalistes n'aient pas compris "une boutade destinée à dédramatiser les événements" quand il a fait croire que le vol n'avait jamais eu lieu.
Dans un premier temps, le comédien avait demandé aux voleurs, via le réseau social Twitter, de lui rendre certains objets personnels "sans aucun intérêt" pour eux, assurant qu'il serait "reconnaissant".

Alors que Michaël Youn séjournait à Megève, son appartement situé dans le XVIIIe de Paris avait été cambriolé dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, information confirmée de source policière, et révélée par Le Parisien.


Plusieurs objets de valeur, des écrans plats, des ordinateurs, des montres de luxe, avaient été dérobés par les voleurs repartis avec la voiture du comédien, un 4x4 Hummer.

Repéré par un voisin, l'impressionnant véhicule contenant la plus grande partie du butin avait été retrouvé le lendemain dans un parking souterrain parisien.

Surpris d'un dénouement aussi rapide, des sites internet et plusieurs médias de référence dont la radio RTL ont laissé entendre que le comédien aurait orchestré son propre cambriolage à des fins publicitaires.

"Et si tout était faux ? Et si tout était vrai ? Si tout le monde avait menti ? Si la presse s'était trompée ? Et si j'avais tout inventé ?", écrivait l'intéressé dans un nouveau message provocateur conçu comme une boutade, une semaine après le cambriolage.

Dans un communiqué adressé lundi à l'AFP, Michael Youn s'interroge : "Pour je ne sais quelles raisons, certains journalistes m'ont accusé, à tort, d'avoir organisé un simulacre de cambriolage pour me faire de la publicité. Après avoir été victime d'un cambriolage, je devenais alors victime de diffamation".

"J'ai donc +essayé+ avec humour de tourner cette affaire en dérision en montrant ce qu'est vraiment un simulacre orchestré pour faire de la pub. Je précise que j'ai immédiatement communiqué qu'il s'agissait d'une boutade destinée à dédramatiser un peu les événements", ajoute l'humoriste.

"Je ne pensais pas que des journalistes sérieux ne verraient pas l'énorme ficelle de cette blague et vérifieraient auprès des autorités compétentes la véracité de mon cambriolage avant d'avancer des affabulations".

Une source proche de l'enquête a indiqué à l'AFP que "rien ne laisse a priori douter de la réalité du cambriolage".

Publié le: 10/01/2011 à 18:23:53 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Roger Moore et Brigitte Nielsen au Bal de l'Opéra de Vienne

» Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, va jouer dans...

» Stéphane Hessel, premier Prix Mychkine pour l'ensemble...

» Marina Vlady et Jean Becker honorés du prix Langlois

» Les Arts et Lettres pour Laetitia Casta, Claude Gensac...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2020 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz