Maroc

Portail Maroc

65 pc de ménages marocains au courant de la promulgation du code de la famille (sondage) Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc Maroc
65 pc de ménages marocains au courant de la promulgation du code de la famille (sondage)
RABAT (MAP) - Un sondage d'opinion réalisé par le Haut commissariat au Plan auprès de 3.700 familles a révélé que 65 pc des ménages marocains seraient au courant de la promulgation du code de la famille.
Les résultats de cette étude intitulée ""la famille marocaine sous la loupe de son environnement social"", ont été rendus public jeudi soir à Rabat, lors d'un colloque organisé par le Forum des femmes parlementaires marocaines, en présence du Haut commissaire au Plan, M. Ahmed Lahlimi.

Il ressort de ce rapport que 51 pc des ménages qui se sont dits au courant de la promulgation du code de la famille ont été recensés en milieu rural contre 48 pc en milieux urbain.


Ce taux atteint 38 pc chez les femmes et 32 pc chez les hommes, précise-t-on dans cette étude qui a porté sur les aspects relatifs à la condition de la femme notamment en matière de scolarisation, de travail et des responsabilités économiques ainsi que sur le niveau de son assimilation des dispositions du code de la famille.

Ainsi, plus de 75 pc des personnes interrogées font état d'une évolution de la présence de la femme dans les secteurs publics. 92 pc des sondés ont approuvé, par ailleurs, le recours à la justice pour l'obtention du divorce avec la présence obligatoire de la femme.

Si, d'après l'étude, le code de la famille jouit de l'unanimité absolue auprès des femmes, la plupart d'entre elles émettent des réserves concernant la levée de l'obligation de la présence du tuteur lors de conclusion de l'acte de mariage, présence que rejettent 71 pc des femmes.

Des réserves ont également concerné la liberté vestimentaire de la femme dans les lieux publics, une liberté que rejette 67 pc des femmes sondées.

Concernant l'accès de la femme au marché du travail, 21 pc des personnes interrogées le considèrent comme un droit naturel alors que 24 pc sont contre l'emploi des femmes, considéré par 18 pc des voix comme portant concurrence à celui des hommes.

Intervenant à l'ouverture de cette rencontre, M. Lahlimi a indiqué que le Maroc connaît une transition l'acheminant d'une société traditionnelle vers une société moderne, notant que cette évolution intervient sous l'influence de comportements économiques liés à un mode de production moderne mais qui n'ont pas de répercussions profondes sur les valeurs et les mentalités.

Dans cette étape de transition, la culture prédominante se libère progressivement sur le plan socio-culturel sans pour autant provoquer une rupture profonde avec les valeurs traditionnelles, a-t-il dit.
Publié le: 27/04/2007 à 14:01:57 GMT Source : MAP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Attentat de Marrakech: les parents d'une victime...

» Après New York, le roi saoudien poursuit sa...

» Arabie: le roi Abdallah en "bonne santé" selon le...

» le roi Abdallah d'Arabie saoudite, en convalescence,...

» Maroc: deux nouvelles tentatives d'immolation par le feu

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2019 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz