Maroc

Portail Maroc

La régionalisation du secteur de la santé, une préoccupation majeure du gouvernement marocain Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc » Médecine / Santé Maroc » Médecine / Santé
La régionalisation du secteur de la santé, une préoccupation majeure du gouvernement marocain
RABAT (MAP) - La régionalisation du secteur de la santé, qui s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour assurer une meilleure accessibilité des citoyens aux services, en particulier les soins, jouit d'une attention particulière dans l'action gouvernementale.
Le sujet est d'une importance telle qu'une conférence nationale lui sera consacrée, les 5 et 6 juin à Rabat, dans le but de faire un état des lieux sur les réalisations effectués dans ce domaine et d'examiner les perspectives à venir, apprend-on auprès du ministère de la santé.

Cette conférence sera organisée par ce département, en collaboration avec la délégation de la commission européenne au Maroc sous le thème "un espace de développement intégré".


Le secteur de la santé, voué par la nature même de sa mission à servir, au plus près, une population à multiples caractéristiques, se trouve, en effet, au c ur de la problématique d'accès aux services et à leur tête les soins, souligne un document du ministère au sujet de la conférence. Selon le texte, si les réformes de santé engagées par le ministère de tutelle cherchent à renforcer les actions d'amélioration de l'accessibilité des citoyens aux soins, en termes de couverture médicale, de disponibilité en médecins et infirmiers et de suffisance de diagnostic et de traitement, il va sans dire que leur généralisation sur l'ensemble du territoire constitue un challenge pour une amélioration pérenne de l'état de santé de la population. Ces chantiers en cours, de la réforme hospitalière au renforcement des réseaux de soins, contribuent visiblement à un affermissement du rôle des établissements de soins dans la promotion et le recouvrement de la santé des citoyens. Dans ce contexte, la région se trouve dotée de réelles opportunités pour mieux organiser son offre de soins, mieux planifier ses interventions et répondre au mieux, à la demande de ses concitoyens.

Pour accompagner l'action gouvernementale en matière de mise en uvre de sa politique de proximité, le ministère de la santé a initié, depuis la promulgation de la loi sur la régionalisation en 1996, un ensemble d'actions visant le renforcement du rôle de la région dans l'organisation des services de santé.

Il a été ainsi procédé à la nomination de délégués coordinateurs de la région, chargés de coordonner les actions sanitaires au niveau des provinces et préfectures situés dans l'aire administrative régionale, à la création des observatoires régionaux d'épidémiologie, organes de veille sanitaire au niveau de la région, à la création des commissions administratives paritaires, en plus des unités régionales de maintenance du patrimoine sanitaire. Cette entreprise a été complétée récemment par la création d'une première Direction régionale de la santé au niveau de la région de l'Oriental.

Cette première expérience de décentralisation fonctionnelle, réalisée dans le cadre du Projet d'Appui à la gestion du secteur de la santé (PAGSS/MEDA) soutenu par l'Union européenne, constitue par son organisation et les principes de gestion qui la sous-tendent un niveau décisionnel et de concertation rapprochée entre les délégations provinciales du département et son administration centrale. Le PAGSS/MEDA, qui a pour ambition de corriger les dysfonctionnements que connaît l'organisation administrative sanitaire à l'échelon de la région, marque une étape importante dans le cheminement de mise en uvre de la politique de régionalisation dans le secteur de santé. Implanté depuis décembre 1998 au niveau de la région de l'Oriental, ce projet consiste en deux axes complémentaires qui ont trait notamment à un programme de modernisation et de réhabilitation de 5 hôpitaux et 19 centres de santé, répartis entre les six provinces de la région, et au développement des outils de gestion et de planification régionale. Financièrement, le projet a suscité un investissement d'une valeur de 22,6 millions d'euros, dont 20 millions d'euros alloués sous forme de don de l'Union européenne et 2,6 millions d'euros comme contribution de l'Etat marocain. Selon le ministère de la santé, l'expérience de l'Oriental peut servir de modèle pour une extension aux régions du Royaume.
Publié le: 26/05/2006 à 13:54:01 GMT Source : MAP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Prothèses PIP: Bertrand favorable à une mission...

» La France désenfumée depuis cinq ans, mais toujours...

» "Tout s'accélère" dans la recherche sur les cancers

» Cancer de la peau: les Etats-Unis approuvent un nouveau...

» Plus de 97% des généralistes optent pour la rémunération...

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Santé

» Agence Nationale de l'Assurance Maladie

» OMS Maroc

» Croissant Rouge Marocain

» Médecins sans Frontières

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2014 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz