Maroc

Portail Maroc

Leadership du Maroc dans les call-centers Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc » Nouvelles technologies Maroc » Nouvelles technologies
Leadership du Maroc dans les call-centers
Le Maroc s'est taillé la part du lion dans les délocalisations des centres d'appel français avec 70% des établissements basés à l'étranger, rapporte, jeudi, l'hebdomadaire français "Le Nouvel Observateur".
Avec 8.000 emplois aujourd'hui, des dizaines de milliers dans quelques années, le Maroc s'impose comme la nouvelle frontière des centres d'appel téléphoniques français, constate le magazine qui note que le Royaume reste toutefois concurrencé par la Tunisie, le Sénégal, l'Ile Maurice et la Roumanie.

Basant son reportage sur plusieurs témoignages d'hommes d'affaires français et marocains, "Le Nouvel Observateur" indique qu'à Tanger, Casablanca, Rabat et Mohammedia, le Maroc compte aujourd'hui une quarantaine de centres d'appel délocalisés, soit environ 4.000 postes de travail, représentant 6.000 emplois directs. "Un chiffre qui devrait être multiplié par deux ou trois d'ici à 2007", écrit-il.


Cette réussite n'est pas le fruit du hasard, ajoute l'hebdomadaire citant un homme d'affaire français qui reconnaît que "le service est aussi bon qu'en France, pour 40 à 50 pc moins cher".

"S'il s'agissait d'un arbitrage économique pur, l'ensemble de mes services partirait au Maroc demain", ajoute l'homme d'affaires français (pdg), insistant sur la réelle proximité géographique entre le Maroc et la France.

"Le Nouvel Observateur" met également en relief la législation sociale marocaine attrayante avec une semaine légale de 48 heures, le travail possible les week-ends et les jours fériés et une fiscalité clémente, rappelant que les sociétés d'export sont exonérées d'impôts sur les bénéfices pendant les cinq premières années.

Mais la botte secrète du royaume, c'est une main-d'oeuvre abondante, qualifiée et proche de la France par sa langue et sa culture.

Citant également M. André Azoulay, conseiller de SM le Roi, le magazine ajoute que la stratégie marocaine dans ce domaine a été mûrement réfléchie.

"Nous avons commencé par moderniser le secteur des télécoms en le libéralisant, mais aussi en le dotant d'une agence de régulation crédible", déclare M. Azoulay qui rappelle la réussite de l'opérateur espagnol Telefonica qui a délocalisé à Tanger un centre d'appel hispanophone et qui compte aujourd'hui 1.400 postes de téléconseillers au Maroc.

L'hebdomadaire français aborde, en outre, certaines difficultés, comme le surcoût de 1 euro par heure pour les liaisons téléphoniques, mais qui devrait disparaître avec la fin du monopole de Maroc Télécom, soulignant que rien de tout cela ne remet le phénomène en cause.

"Sur ces métiers, la compétitivité du Maroc ne cesse de s'améliorer, alors qu'elle n'est plus possible en Europe", précise M. Azoulay
MAP
Publié le: 06/02/2004 à 12:06:30 GMT
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Le fondateur de Wikileaks Julian Assange comparaît...

» Google Maps: Google condamné en France pour abus de...

» Avec Twitter les commissaires européens goûtent au...

» Orange réalise une marge de l'ordre de 35% dans la...

» Hirai remplace Stringer à la tête de Sony confronté à de...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2020 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz