Maroc

Portail Maroc

Journée sanglante en Irak, au moins 50 morts dans cinq attentats Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Moyen Orient Monde » Moyen Orient
Journée sanglante en Irak, au moins 50 morts dans cinq attentats
KERBALA (Irak) (AFP) - Au moins 50 personnes ont péri jeudi dans une série d'attentats en Irak, dont deux attaques suicide qui ont fait 45 morts près de Kerbala, où sont attendus des millions de fidèles pour un des pèlerinages majeurs du chiisme.
L'Irak connaît depuis trois jours une nette recrudescence de violences, qui contraste avec l'accalmie relative observée depuis la conclusion en novembre d'un accord de partage de pouvoir entre les différentes factions.

Ces attentats, qui ont visé ces trois derniers jours des pèlerins chiites et les forces de sécurité, posent la question de la capacité de la police et de l'armée irakiennes à contrôler le pays à moins d'un an du retrait total des forces américaines.


Jeudi, les deux attaques les plus meurtrières ont eu lieu aux alentours de Kerbala, où se trouvent les mausolées de deux des imams les plus révérés du chiisme.

Un kamikaze a fait exploser son véhicule vers 15H00 à 10 km au nord de la Kerbala, avant qu'un autre ne fasse de même 20 minutes plus tard à 15 km au sud de la ville, a déclaré Mohamed Hamid al-Moussawi, chef du conseil de la province de Kerbala.

"Au moins 45 personnes, dont des femmes et des enfants, ont péri et 150 autres ont été blessées", a-t-il dit à l'AFP.

"Le premier attentat a fait 20 morts et le deuxième 25 morts", a précisé un responsable de l'hôpital Hussein, dans le centre-ville, ajoutant que quatre enfants et 20 femmes faisaient partie des victimes.

"Mais le bilan est sans doute plus élevé, car nous avons reçu des morceaux de corps humains que nous n'avons pas encore pu identifier", a-t-il prévenu.

Depuis plusieurs jours, des milliers de pèlerins convergent vers Kerbala, la majorité à pied, pour y célébrer l'Arbaïn, qui marquera mardi la fin d'un deuil de 40 jours commémorant le martyre en 680 de Hussein, petit-fils de Mahomet.

Ces pèlerinages ont maintes fois été la cible de groupes armés sunnites depuis la chute de Saddam Hussein en 2003.

Jeudi, un pèlerin a été tué et neuf autres blessés par une bombe artisanale à Rachid, dans le sud de Bagdad. Un autre groupe a été visé près de Baqouba, à 60 km au nord-est de la capitale, par un attentat qui a fait un mort et trois blessés.

Plus tôt dans la journée, deux policiers et une journaliste ont perdu la vie dans un attentat suicide à la voiture piégée contre le siège de la police provinciale à Baqouba.

La journaliste, Wejdane Assad al-Joubouri, 34 ans, travaillait pour le bimensuel Iraq al-Moustaqal ("L'Irak indépendant"), selon le syndicat des journalistes de Baqouba. Mère de quatre enfants, elle exerçait son métier depuis 2005, a-t-on appris de source proche de sa famille.

Depuis 2003, au moins 255 journalistes et collaborateurs de médias ont péri dans les violences en Irak, selon l'Observatoire de la liberté de la presse, une organisation irakienne.

L'attentat a fait aussi au moins 30 blessés. "Je me rendais à pied au marché avec ma famille quand j'ai entendu une énorme explosion", a raconté à l'AFP Moqtada Aïssa, 47 ans. "Il y a eu une pluie de débris métalliques, j'ai été touché à la tête et je me suis évanoui", a ajouté cet employé municipal à l'hôpital.

Mardi, c'est un centre de recrutement de la police de Tikrit, au nord de Bagdad, qui avait été la cible d'un kamikaze. L'explosion avait fait 50 morts et 150 blessés, le bilan le plus lourd depuis près de trois mois.

Ces trois derniers jours, au moins 116 personnes ont péri dans des attentats en Irak. A titre de comparaison, 151 Irakiens avaient trouvé la mort dans les violences le mois dernier.

Publié le: 20/01/2011 à 15:28:59 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Afghanistan: le Pakistan accusé par l'Otan de soutenir...

» Syrie: les combats s'intensifient, blocage à l'ONU

» Egypte: les 25 travailleurs chinois, enlevés par des...

» Mort de Gilles Jacquier: M. Juppé demande que Damas...

» Syrie: l'opposition conclut un accord en vue de la...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2019 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz