Maroc

Portail Maroc

Un journaliste du bureau de la MAP à Paris empêché par la sécurité algérienne de couvrir une conférence-débat sur le Sahara Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc » Médias Maroc » Médias
Un journaliste du bureau de la MAP à Paris empêché par la sécurité algérienne de couvrir une conférence-débat sur le Sahara
PARIS (MAP) - Un journaliste accrédité au bureau de la MAP à Paris a été empêché, samedi après-midi, par des éléments de la sécurité algérienne d'accéder au Centre culturel algérien dans la capitale française pour couvrir une Conférence-débat sur la question du Sahara.
A l'entrée du Centre, des éléments de la sécurité algérienne et leurs acolytes du "Polisario" ont notifié au correspondant de la MAP, Mokhtar Grioute, qu'il n'était "pas le bienvenu", le sommant de "quitter les lieux" en dépit de la présentation d'une invitation.

Le journaliste s'est vu ainsi interdire l'accès au Centre culturel algérien qui abritait une conférence sur l'Impact du conflit du Sahara sur la géopolitique maghrébine, animée par le professeur algérien Yahia Zoubir.


Cette conférence a été organisée par le "Comité algérien de solidarité" avec les séparatistes du "Polisario", la "Coordination citoyenne de la Communauté algérienne" et la "représentation du Front Polisario" à Paris.

Il est à rappeler qu'un journaliste du bureau de la MAP à Madrid, Saïd Ida Hassan, avait été expulsé récemment par des éléments des forces de sécurité espagnole au moment où il couvrait une activité publique se rapportant à la question du Sahara et qui se déroulait au centre culturel Ateneo de Madrid.

"Reporters sans frontières" et le Syndicat National de la presse marocaine avaient fermement condamné ce comportement qui sape en profondeur l'exercice journalistique et protesté également auprès du gouvernement espagnol.
Publié le: 27/05/2006 à 20:44:52 GMT Source : MAP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La mission d'intérêt général de l'Agence France-Presse...

» Argent public et transparence: un livre du député...

» Sarkozy loue avec ironie la santé de sa relation avec la...

» Twitter: le nombre d'utilisateurs a plus que doublé en...

» L'Iran lance une chaîne internationale en espagnol

Suite »

Ressources web

» 2M Maroc

» Medi 1

» Aujourd'hui le Maroc

» Le Matin

» L'Économiste

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2017 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz