Liban: Paris opposé à "la prise en otage politique" du TSL, selon Alliot-Marie
PARIS (AFP) - La France est opposée à "la prise en otage politique" du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), institution créée par la communauté internationale que "nul ne peut paralyser", a déclaré samedi la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie au quotidien jordanien Al Arab Al Yawm.
» Suite



Photo: Des soldats libanais patrouillent dans les rues de Beyrouth en réponse à la tension politique, le 22 janvier 2011 (© - Anwar Amro)