Maroc

Portail Maroc

Golden Globes:
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » People Monde » People
Golden Globes: "The Social network" couronné, "Carlos" d'Olivier Assayas récompensé
BEVERLY HILLS (Etats-Unis) (AFP) - La 68e cérémonie des Golden Globes a couronné dimanche à Beverly Hills "The Social network" et boudé "Le discours d'un roi", alors qu'elle faisait de Colin Firth et Natalie Portman de sérieux candidats à l'Oscar et qu'elle primait le film français "Carlos".
Le favori de la soirée, "Le discours d'un roi" du Britannique Tom Hooper, n'a pas été capable de transformer ses sept nominations en autant de trophées, largement devancé finalement par "The Social network", quatre fois vainqueur.

Le film aussi brillant que virtuose de David Fincher, qui retrace la naissance controversée du réseau de sociabilisation Facebook, a remporté les Golden Globes de meilleur film dramatique -- le plus prestigieux de la soirée --, meilleur réalisateur, meilleur bande originale et meilleur scénario.


"Le discours d'un roi" a dû se contenter du Golden Globe du meilleur acteur dramatique, décerné au Britannique Colin Firth pour son incarnation du roi George VI, aux prises avec des problèmes de bégaiement.

"Arriver au milieu de sa vie avec sa dignité et son jugement intacts peut être difficile et parfois, on a juste besoin d'un petit regain d'assurance pour garder le cap", a déclaré l'acteur de 50 ans, qui devient un candidat incontournable à l'Oscar.

Natalie Portman, distinguée pour son rôle de danseuse paranoïaque dans le film de Darren Aronofsky "Black swan" -- qui ne remporte lui aussi qu'une récompense -- repart quant à elle avec le Golden Globe de la meilleure actrice dramatique et peut prétendre elle aussi à un Oscar le 27 février prochain. Rayonnante dans une robe crème dont le drapé dissimulait sa grossesse, l'actrice était venue avec son fiancé, le danseur français Benjamin Millepied.

Au rayon comédie, "Tout va bien! The kids are all right" a remporté les trophées de meilleur film et de meilleure actrice de comédie pour Annette Bening, formidable en lesbienne essayant de sauver son couple.

Elle s'est déclarée honorée d'avoir pu faire partie d'un film "ou deux femmes profondément amoureuses essaient de maintenir l'unité de leur famille".

"The Fighter" de David O. Russell, autre favori de la soirée, a raflé les deux Golden Globes des acteurs secondaires, décernés au Britannique Christian Bale et à l'Américaine Melissa Leo.

"Inception" de Christopher Nolan, gros succès public et critique, est en revanche le grand perdant de la soirée, dont il est reparti bredouille.

Côté français, si "Le Concert" de Radu Mihaileanu a dû s'incliner devant le danois "Revenge" pour le meilleur film étranger, le formidable "Carlos" d'Olivier Assayas, qui retrace la vie du célèbre terroriste, a reçu le trophée de la meilleure mini-série ou film pour la télévision.

La soirée a également distingué deux géants d'Hollywood, Al Pacino, pour son rôle dans le téléfilm "You don't know Jack" -- qui lui avait déjà rapporté un Emmy en août dernier -- et Robert De Niro, qui s'est vu remettre le prix Cecil B. DeMille pour l'ensemble de sa carrière. "On fait de son mieux, quand on fait un film", a-t-il déclaré à une salle debout. "C'est au public de décider si c'est divertissant, aux critiques de décider si c'est bon et, au final, à la postérité de dire si c'est de l'art".

Les récents déboires judiciaires de l'Association de la presse étrangère à Hollywood -- organisatrice des Golden Globes --, accusée cette semaine de corruption par un ancien collaborateur, ont aussi eu leur place dans la soirée, par la voix de son caustique présentateur Ricky Gervais.

Ce dernier a assuré à une salle hilare que les nominations de Johnny Depp et Angelina Jolie pour "The Tourist" -- raillées à Hollywood -- n'avaient pas seulement été accordées pour s'assurer leur présence à la soirée, mais aussi pour toucher "des pots-de-vins".

Publié le: 17/01/2011 à 08:12:43 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Roger Moore et Brigitte Nielsen au Bal de l'Opéra de Vienne

» Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, va jouer dans...

» Stéphane Hessel, premier Prix Mychkine pour l'ensemble...

» Marina Vlady et Jean Becker honorés du prix Langlois

» Les Arts et Lettres pour Laetitia Casta, Claude Gensac...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2020 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz