Maroc

Portail Maroc

Gaza: une ONG israélienne accuse l'armée d'avoir violé l'éthique médicale Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Médecine / Santé Monde » Médecine / Santé
Gaza: une ONG israélienne accuse l'armée d'avoir violé l'éthique médicale
JERUSALEM (AFP) - Une ONG israélienne a accusé lundi l'armée israélienne d'avoir violé le code éthique médical lors de son offensive à Gaza (27 décembre-18 janvier), en entravant l'évacuation de blessés et en attaquant des secouristes palestiniens.
L'ONG Médecins pour les Droits de l'Homme (PHR) a affirmé dans un rapport que "durant le conflit à Gaza, les soldats israéliens ont violé de façon répétée l'éthique de l'armée et les droits humanitaires de base, d'une manière qui soulève des suspicions de violation de la loi internationale concernant les blessés et la sécurité des équipes médicales".

Selon le rapport, dans plusieurs cas, les forces israéliennes "n'ont pas autorisé l'évacuation de civils blessés, bloqués (sur les champs de bataille) pendant plusieurs jours, et ont laissé des civils sans nourriture et sans eau pendant des périodes considérables".


"Il ressort de ces incidents que l'armée a non seulement empêché l'évacuation de familles assiégées et blessées mais a aussi interdit aux équipes médicales palestiniennes de les atteindre".

Selon PHR, 16 secouristes palestiniens ont été tués par des tirs israéliens et 25 autres ont été blessés en accomplissant leur travail durant l'offensive israélienne.

Durant la même période, l'armée israélienne a attaqué 34 établissements médicaux, dont huit hôpitaux et 26 dispensaires, a ajouté l'ONG.

Ces actions constituent une violation "du code éthique dans la lutte contre le terrorisme" adopté par l'armée israélienne en 2004 et les préceptes de la loi internationale interdisant les attaques contre les établissement médicaux en temps de guerre, affirme PHR.

Le président de PHR, Dani Filc, a appelé à une "enquête neutre" sur ces violations en mettant en doute le sérieux de l'armée et sa disposition à mener sa propre enquête.

Jeudi, des organisations israéliennes de défense des droits de l'Homme ont réclamé une "enquête indépendante" sur les "crimes de guerre" de l'armée israélienne à Gaza à la suite de nouveaux témoignages de soldats sur des tirs contre des civils.

Publié le: 23/03/2009 à 08:37:03 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Prothèses PIP: Bertrand favorable à une mission...

» La France désenfumée depuis cinq ans, mais toujours...

» "Tout s'accélère" dans la recherche sur les cancers

» Cancer de la peau: les Etats-Unis approuvent un nouveau...

» Plus de 97% des généralistes optent pour la rémunération...

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Santé

» Agence Nationale de l'Assurance Maladie

» OMS Maroc

» Croissant Rouge Marocain

» Médecins sans Frontières

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz