Maroc

Portail Maroc

Des espèces animales et végétales découvertes en Papouasie-Nouvelle-Guinée Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Sc / Environnement Monde » Sc / Environnement
Des espèces animales et végétales découvertes en Papouasie-Nouvelle-Guinée
WASHINGTON (AFP) - Des araignées sauteuses, une grenouille gazouilleuse naine et un lézard gecko sont parmi les 56 espèces découvertes lors d'une expédition en Papouasie-Nouvelle-Guinée, organisée par le groupe de protection de la nature Conservation International.
Ces découvertes, dévoilées mercredi, font suite à l'analyse des espèces trouvées en juillet et août 2008 lors d'une exploration des forêts tropicales des montagnes du centre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée par des scientifiques de ce pays, de l'université canadienne de Colombie-Britannique et de Conservation International, organisateur de l'expédition.

Plus de 600 espèces animales et végétales ont été répertoriées durant cette mission. Parmi elles, 50 espèces d'arraignées, deux de végétaux, trois de grenouilles et une de gecko paraissent n'avoir jamais été recensées auparavant, précise l'organisation de protection de la nature dans le siège se trouve à Arlington en Virginie (est) près de Washington.


Une des trois grenouilles, baptisée Oreophryne, est très petite, de couleur marron et émet un coassement très aigu. Une autre de ces grenouilles dite Nyctimystes est vert brillant, avec d'énormes yeux, et la troisième (Litoria) émet un cri très grave.

Le gecko (cyrtodactylus) a été le seul spécimen de cette nouvelle espèce de lézard trouvée lors de l'expédition.

"La vaste région montagneuse du Kaijende et les vallées avoisinantes comptent parmi les plus grandes zones sauvages de Papouasie-Nouvelle-Guinée et sont (...) essentielles pour le mode de vie traditionnel", explique Steve Richards, un scientifique de Conservation International.

Les communautés locales dépendent de cette région pour chasser et recueillir des produits de la forêt. C'est aussi une source d'eau importante pour les dizaines de milliers de personnes vivant dans les hautes terres de Enga Southern Highlands et des provinces Western et Saudaun.

Cette région joue aussi un rôle important pour freiner le changement climatique en séquestrant de grandes quantités de gaz carbonique (CO2), explique M. Richards.

Depuis 1990, Conservation International, une organisation privée, a mené plus de 60 expéditions autour du globe qui ont permis de découvrir plus de 700 espèces nouvelles pour la science.

Publié le: 25/03/2009 à 17:29:57 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La testostérone peut induire des attitudes égocentriques

» Le centre de la parole dans le cerveau n'est pas là où...

» De la taille d'un chat à celle d'un éléphant en 20...

» Une banque du sperme pour la Grande barrière de corail...

» A Davos, une machine pour décoder le génome individuel...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz