Maroc

Portail Maroc

Le dernier hommage à Yves Saint Laurent Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Art / Culture Monde » Art / Culture
Le dernier hommage à Yves Saint Laurent
PARIS (AFP) - Le gotha de la mode et le couple Sarkozy ont rendu jeudi un ultime hommage au couturier Yves Saint Laurent, lors d'obsèques célébrées dans une église parisienne baignée de musique classique, devant laquelle plus d'un millier d'anonymes se sont recueillies.
"Il va falloir se quitter maintenant", a déclaré Pierre Bergé, devant le cercueil de celui qui fut son compagnon pendant 50 ans dans la vie privée et professionnelle. "Je ne te quitterai jamais. Nous sommes-nous déjà quittés?", a-t-il ajouté.

Il a dit son "admiration" et son "amour" pour Yves Saint Laurent, décédé dimanche à l'âge de 71 ans, le couturier français "le plus important du XXe siècle" avec Chanel. Etouffant des sanglots, Pierre Bergé a regagné son siège sur la "Chanson des vieux amants" de Jacques Brel.


Catherine Deneuve, l'une des plus fidèles amies d'Yves Saint Laurent, a lu un texte du poète américain Walt Whitman. "Quant à toi, mort, il est vain d'essayer de m'effrayer", a lancé l'actrice.

Le cercueil en chêne contenant la dépouille du "prince de la mode" était arrivé à l'église Saint-Roch (Ier), la paroisse des artistes, sous les applaudissements de la foule avant d'être recouvert d'un drap safran sur lequel ont été déposés des épis de blé vert.

De nombreux couturiers et anciens mannequins sont venus rendre un dernier hommage au couturier qui révolutionna la garde-robe féminine à partir des années 60, et créa le célébrissime smoking pour femmes.

On reconnaissait Kenzo Takada, Hubert de Givenchy, Christian Lacroix, John Galliano, Vivienne Westwood, Valentino, Jean Paul Gaultier, Inès de la Fressange, le directeur artistique de la maison Saint Laurent Stefano Pilati, le couturier de la maison Lanvin Alber Elbaz, Sonia et Nathalie Rykiel.

Pierre Bergé a accueilli le président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla. De nombreuses personnalités étaient également présentes, dont la veuve du Shah d'Iran, Farah Diba, l'écrivain Bernard-Henri Levy et son épouse Arielle Dombasle, Bernadette Chirac, le ministre de la Culture, Christine Albanel, le maire de Paris, Bertrand Delanoë.

Les frères ennemis du monde du luxe, François Pinault, fondateur du groupe PPR propriétaire de la griffe YSL, et Bernard Arnault, président du groupe de luxe LVMH, se sont retrouvés sur les bancs de la même église.

Le parfum de nombreux bouquets de jasmin et de lys blancs, déposés au pied de chaque pilier ainsi que devant l'autel, flottait dans l'église.

Au premier rang, Pierre Bergé était assis à côté de la mère d'Yves Saint Laurent, qu'il soutenait.

Après l'homélie, s'est élevée la voix de Maria Callas -- dont le couturier était un grand admirateur -- interprétant un extrait de Norma de Bellini, puis un extrait du Requiem de Mozart.

Dans la rue Saint-Honoré, fermée à la circulation, la foule a suivi la messe grâce à un écran géant.

A la fin de la cérémonie, le cercueil a été recouvert du drapeau tricolore et transporté au milieu de la rue Saint Honoré où il a reçu les honneurs militaires. Personnalités et anonymes ont observé une minute de silence, avant qu'il soit enlevé sous les applaudissements.

La dépouille d'Yves Saint Laurent, né le 1er août 1936 à Oran (Algérie), sera incinérée et ses cendres conservées dans une sépulture dans les jardins de Majorelle, à Marrakech. Yves Saint Laurent et Pierre Bergé avaient acheté dans les années 80 cette villa et les jardins ayant appartenu au peintre Jacques Majorelle.

Publié le: 06/06/2008 à 06:43:22 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La voix du chancelier Bismarck découverte sur un...

» "Sur la planche": l'énergie brute des "filles...

» Le musée Toulouse-Lautrec d'Albi, transformé, rouvrira...

» L'un des premiers opéras payants, "Egisto", pour la...

» Avec "Elles", Juliette Binoche s'expose et se dévoile

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Culture

» Ministère de la Communication

» UNESCO Maroc

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz