Maroc

Portail Maroc

Décès de l'artiste marocaine Rajae Belmlih, une des plus célèbres voix de la chanson marocaine Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc » Art / Culture Maroc » Art / Culture
Décès de l'artiste marocaine Rajae Belmlih, une des plus célèbres voix de la chanson marocaine
RABAT (MAP) - L'artiste marocaine Rajae Belmlih, l'une des plus célèbres voix de la chanson marocaine, est décédée, dimanche après midi à Rabat, à l'âge de 45 ans des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille.
L'état de santé de la défunte s'était détérioré dernièrement, ce qui a nécessité son transfert, vendredi dernier, de Casablanca pour être admise à l'hôpital Cheikh Zayed à Rabat.

Les obsèques de Rajae Belmlih auront lieu, lundi, après la prière de Dohr au cimetière des Chouhada à Casablanca.


Révélation de l'émission ""Mawahib"" d'Abdenbi El Jirari dans les années 80, Belmlih a commencé son parcours de chanteuse depuis son bas âge.

Sa réussite précoce ne l'a pas empêchée de poursuivre ses études jusqu'à décrocher sa licence à la Faculté des lettres de Rabat.

Après un brillant parcours au Maroc où elle a marqué les esprits avec sa chanson ""Ya Jara Wadina"", l'artiste s'installe au début des années 90, au Caire, capitale de la chanson orientale pour donner un nouvel élan à sa carrière.

Avec des albums tels ""Sabri Alik Tal"", ""Ya Rhayeb"", ""Ietiraf"", l'artiste a conquis sa place sur la scène arabe en collaborant avec de grands compositeurs, tels Jamal Salama, Mohamed Diae, Hilmi Bakr et Salah Chernoubi.

C'est avec son succès intitulé ""Chouq El Ouyoune"" que la défunte, qui était atteinte d'un cancer, avait retrouvé son public après une opération chirurgicale dans l'un des hôpitaux de Paris.

Sa voix et son talent n'ont pas laissé le public arabe indifférent, comme en témoigne le nombre de récompenses qu'elle a obtenues dans différentes manifestations artistiques depuis 1995 au festival international du Caire de la chanson et de la musique arabe à l'opéra égyptienne, puis en 1996 au festival de la chanson tunisienne et une autre distinction au 3ème festival international du Caire.

Elle fut nommée ambassadrice de l'UNICEF en 1999 en reconnaissance de ses nombreuses contributions à caractère artistique, humanitaire et caritatif.

Simple et modeste, la défunte n'a jamais attrapé le syndrome de la célébrité en dépit de ses grands succès, a assuré son manager au Maroc, le poète Abdelghaffar Benchakroun.

La dernière apparition de la défunte était lors de l'émission artistique ""Ahl al Maghna"" diffusée cet été par la deuxième chaîne 2M. Elle devait encore participer au dernier prime de l'émission Studio 2M en juillet dernier, mais sa prestation a été annulée en raison de la détérioration de son état de santé.

Rajae Belmlih, qui s'était installée aux Emirats Arabe Unis, était mère d'un enfant de 5 ans et avait la nationalité émiratie.
Publié le: 02/09/2007 à 18:37:30 GMT Source : MAP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La voix du chancelier Bismarck découverte sur un...

» "Sur la planche": l'énergie brute des "filles...

» Le musée Toulouse-Lautrec d'Albi, transformé, rouvrira...

» L'un des premiers opéras payants, "Egisto", pour la...

» Avec "Elles", Juliette Binoche s'expose et se dévoile

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Culture

» Ministère de la Communication

» UNESCO Maroc

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz