Maroc

Portail Maroc

Cyclisme sur piste: la France face à l'ogre britannique en Championnats du monde Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Sport Monde » Sport
Cyclisme sur piste: la France face à l'ogre britannique en Championnats du monde
PRUSZKOW, Pologne (AFP) - Un autre cycle commence pour l'équipe de France, confrontée à l'ogre britannique lors des Championnats du monde de cyclisme sur piste, de mercredi à dimanche, au vélodrome de Pruszkow, près de Varsovie.
Sept mois après les JO de Pékin, soldés par une récolte dans la moyenne (1 médaille d'argent, 1 autre de bronze), les pistards espèrent renouer avec l'or qu'ils ont toujours ramené des Mondiaux depuis 1995. Mais l'expérience de Pékin, où les Britanniques avaient réalisé un impressionnant saut qualitatif, les rend prudents, voire circonspects.

"Nous sommes seulement l'un des favoris", avance le directeur du sprint, Gérard Quintyn, à propos du trio de la vitesse par équipes. Si la France détient le titre mondial depuis 2006, elle n'a pu rivaliser aux JO contre les trois Britanniques, au-dessus du lot.


La blessure de Chris Hoy, la terreur de Pékin où l'Ecossais a enlevé trois médailles d'or -il a été anobli par la suite-, change la donne. La piste s'ouvre mercredi soir devant Grégory Baugé, Kévin Sireau et le petit dernier, Michael d'Almeida, même si les Britanniques et les Allemands sont proches.

La seule inquiétude dans le camp français est venue de la douleur à un genou ressentie par Baugé. Le test auquel a procédé le trio, mardi matin, sur la piste de 250 mètres en bois blond de Sibérie, a toutefois rassuré les responsables du groupe qui ont repris, rassérénés, le chemin de leur hôtel perdu dans la grande banlieue de Varsovie, au milieu des champs plus ou moins enneigés.

Car c'est bien le sprint qui offre une nouvelle fois les meilleures possibilités de médailles aux "Bleus". Tant par équipes qu'en individuel. Les trois coureurs de pointe (Baugé, Bourgain, Sireau), déjà tous médaillés aux Mondiaux, peuvent légitimement croire en leurs chances.

Le keirin et le kilomètre ouvrent d'autres perspectives aux sprinteurs, qu'ils viennent de l'INSEP ou de Hyères où ils sont entraînés respectivement par Florian Rousseau et Benoît Vêtu.

Car l'école française, qui attend pour début avril les débuts de sa nouvelle DTN Isabelle Gautheron -elle-même ancienne championne sur piste-, repose toujours sur le principe des deux pôles, au moins jusqu'aux JO de Londres. Au contraire de l'option choisie par la Grande-Bretagne, qui regroupe ses forces sur le centre de Manchester.

Les Britanniques, de loin la première nation sur piste (7 titres sur 10 aux JO, 9 sur 18 aux Mondiaux-2008), utilisent ces Mondiaux pour vérifier la densité de son élite et mettre à l'épreuve les plus jeunes. "C'est une opportunité pour eux", estime Heiko Salzwedel, leur nouveau directeur de la performance qui passe outre l'absence de plusieurs leaders (Hoy, Wiggins, Romero, tous titrés à Pékin) mais attend la venue du récent vainqueur de Milan-Sanremo, Mark Cavendish, engagé dans l'américaine.

La principale attraction, toutefois, porte le maillot étoilé de la sélection américaine. Le monde de la piste est encore sous le coup de l'exploit réalisé mi-février par le tout jeune Taylor Phinney (18 ans).

A Copenhague, le fils de deux médaillés olympiques (Connie Carpenter et Davis Phinney) avait gagné à 24 heures d'écart la poursuite et le kilomètre, à chaque fois dans des temps exceptionnels. A Pruszkow, le prodige recruté l'année passée par l'équipe espoirs de Lance Armstrong s'aligne dans trois épreuves (poursuite, kilomètre, omnium).

La France est représentée dans quinze des vingt épreuves des Mondiaux-2009 de cyclisme sur piste, de mercredi à dimanche, à Pruszkow (Pologne).

. Messieurs:

Vitesse individuelle: Grégory Baugé, Mickaël Bourgain, Michael d'Almeida, Kévin Sireau

Vitesse par équipes: Grégory Baugé, Kévin Sireau, Michael d'Almeida. Remplaçant: Mickaël Bourgain

Kilomètre: Michael d'Almeida, Quentin Lafargue, François Pervis

Keirin: François Pervis, Kévin Sireau

Poursuite par équipes: Arnaud Depreeuw, Julien Duval, Ronan Guinaudeau, Mickaël Jeannin. Remplaçant: Pierre-Luc Perrichon

Poursuite individuelle: Arnaud Depreeuw

Course aux points et scratch: Morgan Kneisky

Américaine: Julien Duval et Morgan Kneisky

. Dames:

Vitesse individuelle et par équipes, keirin: Clara Sanchez, Sandie Clair

500 m: Sandie Clair

Course aux points et scratch: Pascale Jeuland

Publié le: 25/03/2009 à 07:09:35 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Cyclisme: Movistar veut "s'améliorer" sur les grands...

» Six Nations: avec le jeune Venditti pour l'Italie dès le...

» Cyclisme: victoire de Kirsten Wild au Tour féminin du Qatar

» MotoGP: Stoner de nouveau au top aux essais de Sepang

» Hockey: seins nus contre le Mondial-2014 de hockey sur...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz